NOUVELLES
03/10/2012 07:39 EDT | Actualisé 03/12/2012 05:12 EST

Le gouvernement koweïtien recommande la dissolution du Parlement

Le gouvernement a recommandé mercredi à l'émir de dissoudre le Parlement au Koweït, pays en proie à une grave crise politique, a a annoncé le ministre de l'Information Mohamed Abdallah Al-Sabah.

Cette recommandation est contenue dans un projet de décret du Conseil des ministres, réuni en séance extraordinaire, a ajouté le ministre cité par l'agence officielle KUNA.

Le Koweït, une monarchie dirigée par la famille des Al-Sabah mais qui a un Parlement élu. A la suite d'une série de manifestations, le pouvoir a dissous en décembre 2011 le Parlement élu deux ans plus tôt, et des élections anticipées, en février dernier, ont été remportées par l'opposition islamiste.

Mais par une décision sans précédent, la Cour constitutionnelle a invalidé le 20 juin les élections, dissous le Parlement et rétabli celui de 2009, favorable au gouvernement.

Ce Parlement n'est cependant pas arrivé à se réunir faute de quorum. L'opposition réclame sa dissolution et l'organisation de nouvelles élections anticipées.

Selon les milieux politiques à Koweït, l'émir Sabah al-Ahmad Al-Sabah pourrait annoncer mercredi ou jeudi sa décision de dissoudre le Parlement, ouvrant ainsi la voie à la convocation d'élections dans les 60 jours.

oh/tm/tp