NOUVELLES
03/10/2012 10:22 EDT | Actualisé 03/12/2012 05:12 EST

La pénurie grandissante de travailleurs qualifiés au Canada serait critique

TORONTO - La pénurie grandissante de travailleurs qualifiés au Canada est critique et on doit s'attendre à un manque de travailleurs dans les industries de la fabrication, de l'automatisation, de l'énergie et services publics, a affirmé mercredi Randstad Canada.

Les résultats du plus récent sondage Workmonitor mondial de Randstad Canada, qui a interrogé des employés de 32 pays, révèlent que les entreprises canadiennes ont beaucoup de difficulté à trouver les travailleurs dont ils ont besoin en raison de l'augmentation de la pénurie de main-d'œuvre.

Randstad explique que le changement démographique en raison des départs à la retraite, le manque de plus en plus important de travailleurs compétents et l'écart grandissant entre les compétences recherchées et celles disponibles sur le marché ont entraîné une crise.

Deux tiers (66 pour cent) des employeurs canadiens affirment avoir de la difficulté à trouver les bonnes personnes pour combler des emplois particuliers.

Randstad Canada a constaté une pénurie dans les industries de la fabrication, de l'automatisation, de l'énergie et services publics cette année. Au sein de ces trois industries, la région du Grand Toronto, Montréal et Calgary ont éprouvé de la difficulté à trouver des talents dans le domaine de l'ingénierie. Les dessinateurs, les ingénieurs mécaniques et les concepteurs mécaniques seraient les postes les plus difficiles à pourvoir dans ces régions et ces industries.

La pénurie de main-d'œuvre est un véritable enjeu partout dans le monde, près de la moitié des employeurs dans le monde ayant de la difficulté à trouver des travailleurs qualifiés.

L'Enquête trimestrielle sur le travail de Randstad est publiée quatre fois l'an. L'Enquête quantitative a été réalisée en ligne auprès d'une population âgée de 18 à 65 ans travaillant au moins 24 heures par semaine dans un emploi rémunéré (excluant les travailleurs autonomes). L'échantillon minimum est de 400 entrevues par pays, à l'aide de Survey Sampling International. Les entrevues pour la troisième phase de l'enquête ont été effectuées entre le 17 juillet et le 15 août 2012.