NOUVELLES
03/10/2012 12:19 EDT | Actualisé 03/12/2012 05:12 EST

La parade de la fierté gaie est interdite en Serbie

BELGRADE, Serbie - La marche des fiertés homosexuelles a été interdite par la police mercredi à Belgrade, la capitale serbe, officiellement pour raisons de sécurité.

La marche, qui était prévue pour le samedi 6 octobre, a été interdite par craintes de violences comme lors de l'édition 2010, quand des groupes d'extrême-droite avaient attaqué le cortège, faisant plus de 100 blessés, a déclaré la police. L'édition 2011 avait également été interdite.

La décision de la police survient après l'appel à l'interdiction du patriarche Irinej, à la tête de l'église orthodoxe serbe. Celui-ci avait déclaré dans un communiqué qu'un «défilé de la honte» jetterait une «ombre morale» sur la Serbie, un pays où les homosexuels subissent menaces et harcèlement.

Le député européen slovène Jelko Kacin a estimé que l'interdiction était «une décision politique qui pose question sur l'état de droit en Serbie».

Le premier ministre serbe Ivica Dacic, également chef de la police, a déclaré qu'outre l'interdiction de la marche, plusieurs rassemblements d'extrême-droite ainsi que des matches de football étaient interdits.

«Nous pensons qu'en ce moment la Serbie n'a pas besoin d'affrontements et de victimes, et c'est pourquoi nous avons interdit les rassemblements», a déclaré Ivica Dacic.

«Aucune société démocratique n'a le droit d'obtempérer à des violences contre les droits de base», a déclaré le chef du Parti libéral, Cedomir Jovanovic.

Mercredi, environ 2000 policiers anti-émeute ont été déployés en face d'une exposition artistique organisée par des militants de la cause homosexuelle que des extrémistes avaient menacé de perturber.