NOUVELLES
03/10/2012 01:52 EDT | Actualisé 03/12/2012 05:12 EST

JO-2016: Romario lance des accusations contre le comité d'organisation

L'ex-footballeur brésilien Romario, aujourd'hui député socialiste, a appelé mercredi le gouvernement à enquêter sur le mode d'attribution des contrats de vente des billets pour les JO-2016 de Rio par le Comité olympique brésilien (COB), selon lui coupable d'irrégularités.

Les accusations de l'ancien attaquant vedette de la Seleçao, qui visent le président du COB, Carlos Nuzman, et l'un de ses amis, Patrick Hickey, membre de la commission exécutive du CIO et président du Comité olympique irlandais, devaient faire l'objet d'un discours mardi devant la Chambre des députés à Brasilia, mais Romario a fini par le publier sur son site officiel car il n'y a pas eu de séance.

L'ancien buteur du FC Barcelone accuse M. Hickey d'avoir réussi à obtenir que le contrat de billetterie pour l'Irlande revienne à la filiale du groupe Marcus Evans, THG, pour laquelle travaille son fils, Stephen Hickey et veut que M. Nuzman s'explique "devant le parlement et la société brésilienne".

"J'ai appris de source sûre que son fils travaille dans une filiale de l'entreprise qui a remporté, par la main de M. Hickey, le droit de vendre les billets pour les JO-2016", affirme Romario.

"Tout le monde connaît ma préoccupation d'assurer à tous les citoyens l'accès aux matches de la Coupe du monde (de football 2014) et aux JO, c'est pourquoi je suis si inquiet", argumente Romario, qui fait campagne au Brésil pour que la billetterie des JO soit accessible à tous, comme c'est maintenant le cas pour celle du Mondial 2014 avec des billets moitié prix pour les personnes âgées, les étudiants et les pauvres.

Romario demande également de conduire des audits sur l'origine des fonds publics destinés au COB et sur les comptes du même COB.

Dans un communiqué envoyé mercredi à la presse, le Comité Rio-2016 indique que "Rio-2016 est dans la phase initiale de l'élaboration du plan opérationnel de vente des billets".

"Rio-2016 fera fin 2013 un appel d'offre public pour choisir l'entreprise qui fournira le système de vente des billets. Pour les ventes internationales, Rio-2016 en décidera avec chaque Comité olympique national et son revendeur de billets autorisé pour assurer une vente de billets efficace à l'étranger', précise le communiqué.

Romario a aussi déploré que dans quelques jours, M. Nuzman pourrait être reconduit dans les fonctions "qu'il occupe depuis 17 ans car il a de grandes chances de prolonger +son règne+ de 4 ans puisqu'il est candidat unique!".

Il y a une semaine, Romario avait déjà accusé Carlos Nuzman d'être le grand responsable du vol de dossiers par dix Brésiliens du Comité organisateur de Londres-2012 (LOGOG).

cdo/ag/jde