NOUVELLES
03/10/2012 07:05 EDT | Actualisé 03/12/2012 05:12 EST

Alep secouée par une série d'attentats meurtriers

Au moins une quarantaine de personnes ont été tuées mercredi, dans la ville d'Alep, en Syrie, à la suite d'une série d'attentats à la voiture piégée.

Selon le dernier bilan obtenu par l'Agence France-Presse, la séquence d'explosions a également fait 90 blessés.

L'attaque, attribuée par le régime de Bachar Al-Assad aux forces rebelles, a commencé par l'explosion de quatre voitures piégées sur la place Saadallah al Djabari, située à proximité d'un club d'officiers de l'armée syrienne. La majorité des victimes seraient des militaires, selon l'Agence France-Presse.

Une cinquième voiture bourrée d'explosifs a ensuite explosé à environ 150 mètres de là, à l'entrée de la vieille ville. La puissance des explosions a causé de lourds dégâts dans la ville.

Des immeubles ont littéralement été détruits par la puissance des explosions. Le gouvernement syrien a également montré les images d'hommes bardés d'explosifs déguisés en soldats syriens abattus avant d'avoir pu actionner leur charge.

Considérée comme la capitale économique de la Syrie, Alep est l'un des principaux théâtres d'affrontements entre l'armée syrienne et les forces rebelles qui tentent de renverser le gouvernement Al-Assad depuis mars 2011. L'armée y aurait envoyé d'importants renforts mardi, soit 30 000 militaires et quelque 2000 véhicules.

Selon un journal libanais, Bachar Al-Assad se trouvait même à Alep pour superviser les opérations militaires.