NOUVELLES
02/10/2012 05:47 EDT | Actualisé 02/12/2012 05:12 EST

USA: une loi électorale défavorable aux minorités bloquée en Pennsylvanie

Un juge de Pennsylvanie (est des Etats-Unis) a bloqué mardi l'entrée en vigueur d'une loi électorale locale qui conditionne le vote des citoyens à l'obligation de fournir une pièce d'identité avec photo.

Cette décision du juge Robert Simpson permettra ainsi à chaque électeur de voter sans devoir se conformer à cette loi lors du scrutin du 6 novembre.

Des lois similaires ont été votées dans 17 autres Etats, dont le Texas, la Géorgie, l'Indiana ou la Caroline du Sud, dont certaines ont été déjà bloquées par la justice.

De telles mesures sont controversées car elles ont pour effet de dissuader les électeurs issus des minorités (majoritairement en faveur des démocrates) de se rendre aux urnes, ceux-ci possédant rarement un acte de naissance ce qui rend l'établissement d'une pièce d'identité coûteux et compliqué (aucune carte nationale d'identité n'existe aux Etats-Unis).

La Pennsylvanie, par la voix de la secrétaire d'Etat de cette région, Carol Aichele, a fait savoir qu'un appel était possible, comme l'a fait précédemment la Caroline du Sud.

"On leur demandera une pièce d'identité, mais cela ne sera pas obligatoire", a-t-elle déclaré au sujet du prochain scrutin présidentiel.

Les Etats qui adoptent de telles lois -- pour la plupart républicains et situés dans l'ancien Sud ségrégationniste -- mettent en avant la volonté de lutter contre la fraude électorale et le vote de non-citoyens, un fait très rare selon les critiques de ces mesures.

La Pennsylvanie, longtemps un Etat pouvant basculer côté républicain ou démocrate, avait voté pour Barack Obama en 2008. Son gouverneur Tom Corbett est républicain.

str/sms/lor/jca