NOUVELLES
02/10/2012 03:57 EDT | Actualisé 02/12/2012 05:12 EST

Un journaliste américain disparu en Syrie refait surface dans une vidéo

BEYROUTH - Un journaliste pigiste américain porté disparu en Syrie depuis le milieu du mois d'août a refait surface dans une vidéo mise en ligne.

Austin Tice, un ancien Marine de 31 ans, couvrait le conflit syrien pour le compte du «Washington Post», de McClatchy Newspapers et d'autres médias quand il est disparu il y a sept semaines.

La vidéo de 47 secondes le montre les yeux bandés et entouré d'hommes armés. Il tente de réciter la profession de foi des musulmans avant de lancer «Oh Jesus, Oh Jesus» en anglais et d'appuyer sa tête sur le bras d'un de ses ravisseurs.

L'Associated Press n'a pu confirmer la provenance des images de source indépendante. Même si on y voit des hommes vêtus comme des militants islamistes qui crient «Dieu est grand», cette vidéo ne ressemble pas aux vidéos habituelles des jihadistes.

Certains y voient une mise en scène élaborée pour faire croire que le journaliste est tombé entre les mains d'extrémistes. Il pourrait en fait avoir été capturé par les forces gouvernementales, même si le régime de Bachar al-Assad assure ne pas le détenir.

Le gouvernement tchèque, qui représente les intérêts américains en Syrie, dit avoir été informé que M. Tice était entre les mains du gouvernement, mais ne pas avoir encore obtenu confirmation de la part des responsables syriens.

La vidéo a été mise en ligne le 26 septembre, mais n'a été remarquée que lundi, quand elle a été reprise sur une page Facebook favorable au gouvernement syrien. Un texte qui accompagne la vidéo prétend qu'elle prouve que M. Tice a été capturé par un groupe extrémiste.

Les experts font toutefois remarquer que les images ne portent pas le sigle d'un groupe particulier, qu'il s'agit clairement d'une production de qualité médiocre et que les ravisseurs présumés de M. Tice sont vêtus de vêtements immaculés semblables à ceux portés par les militants en Afghanistan et au Pakistan, mais qui n'ont encore jamais été vus en Syrie. La vidéo a également été diffusée sur YouTube par un internaute amateur, au lieu d'être mise en ligne sur un site jihadiste.

La porte-parole du département d'État américain, Victoria Nuland, pense qu'Austin Tice est entre les mains du régime de Bachar el-Assad, même si ce dernier a de nombreuses raisons de ne pas vouloir l'admettre.

Le vice-président de l'information des journaux McClatchy, Anders Gyllenhaal, a quant à lui demandé la libération immédiate du journaliste.