NOUVELLES
02/10/2012 03:11 EDT | Actualisé 01/12/2012 05:12 EST

Trois membres d'Al-Qaïda tués, des attentats imminents déjoués à Aden

Les forces de sécurité yéménites ont tué trois membres présumés d'Al-Qaïda lors d'une perquisition mardi à Aden qui leur a permis de déjouer des attentats d'envergure imminents dans la grande ville du sud du pays, a affirmé un responsable yéménites.

Les trois hommes, dont un Somalien, qui étaient barricadés dans une maison à Aden ont été tués à l'aube lors d'un échange de coups de feu avec les forces de sécurité, selon le responsable qui a requis l'anonymat.

"Nous avons effectué une perquisition dans une maison du quartier de Mansoura (...) des accrochages ont éclaté, trois membres d'Al-Qaïda ont été tués et quatre membres des forces de sécurité ont été blessés", a déclaré à l'AFP le responsable.

Un quatrième membre présumé d'Al-Qaïda a été arrêté par les forces de sécurité, a précisé la même source.

Les forces de sécurité ont découvert lors de la perquisition deux voitures piégées, trois ceintures explosives et des explosifs, a précisé le responsable.

"Nous avons pu ainsi mettre en échec plusieurs attentats terroristes qui devaient avoir lieu dans les prochaines heures", selon lui.

Des habitants du quartier ont affirmé avoir été réveillés à l'aube par des coups de feu.

Un habitant qui a requis l'anonymat a affirmé à l'AFP avoir vu les trois corps gisant sur la chaussée devant la maison.

Le quartier d'Al-Mansoura à Aden est considéré comme une place forte du mouvement autonomiste sudiste et a été le théâtre de plusieurs accrochages armés au cours des derniers mois.

Al-Qaïda a profité de l'affaiblissement du pouvoir central lors de l'insurrection populaire qui a abouti au départ du président Ali Abdallah Saleh pour renforcer son emprise dans l'est et le sud du pays.

Délogé en juin de l'un de ses bastions, la province sudiste d'Abyane, le réseau s'est depuis replié dans les zones montagneuses du sud du pays, et a multiplié les attentats contre les responsables de cette région, notamment les officiers des services de sécurité.

Onze personnes avaient été blessées samedi dernier dans un attentat suicide attribué à Al-Qaïda, perpétré à l'entrée d'un hôpital de Loder, dans la province d'Abyane, selon le témoignage de l'un des employés.

Le 22 septembre, le chef d'une milice supplétive épaulant l'armée dans les combats contre Al-Qaïda a été blessé samedi dans un attentat suicide à Aden.

En juin, le commandant de la zone militaire Sud au Yémen, le général Salem Ali Qoton, qui avait supervisé l'offensive de l'armée ayant permis de déloger le réseau de la province d'Abyane, avait été tué dans un attentat suicide à Aden.

str/at/sw