NOUVELLES
02/10/2012 07:03 EDT | Actualisé 02/12/2012 05:12 EST

Bahreïn: décès en prison d'un jeune chiite

Un jeune chiite, purgeant une peine de prison pour participation aux manifestations de 2011, est décédé mardi en prison des suites d'une maladie, ont annoncé le ministère de l'Intérieur et l'opposition chiite.

"Mohammed Mushaima est décédé aujourd'hui (mardi) en prison où il purgeait une peine de 7 ans pour participation aux manifestations pro-démocratie", a indiqué le Wefaq, principal parti de l'opposition chiite dans un communiqué.

Le ministère de l'Intérieur a confirmé le décès dans un communiqué, précisant que le prisonnier avait été hospitalisé le 29 août pour être soigné pour une maladie commune à Bahreïn, la drépanocytose.

Les avocats du jeune chiite, décédé à 24 ans, avaient demandé sa libération pour cause de maladie mais la justice avait rejeté cette requête, selon l'un de ces avocats.

Bahreïn est secoué depuis l'an dernier par un mouvement de contestation, animé par des chiites qui réclament une monarchie constitutionnelle dans ce petit royaume du Golfe à majorité chiite dirigé par une dynastie sunnite.

Selon la Fédération internationale des droits de l'Homme (FIDH), 80 personnes ont trouvé la mort depuis le début de la révolte.

Le ministère bahreïni de l'Intérieur a affirmé pour sa part que 700 personnes avaient été blessées, parmi lesquelles des officiers de police.

bur/lyn/mh/sw