NOUVELLES
02/10/2012 08:18 EDT | Actualisé 02/12/2012 05:12 EST

Air Canada fusionnera son voyagiste avec son transporteur à bas prix

Air Canada entend faire concurrence à des voyagistes rivaux telle que Transat en fusionnant Vacances Air Canada à son futur transporteur à bas prix pour créer un groupe intégré spécialisé dans le voyage d'agrément, dont les activités débuteront en juin.

Le président et chef de la direction d'Air Canada, Calin Rovinescu, a estimé que la création du nouveau groupe constituait « un jalon important » pour la société aérienne.

« Notre nouveau groupe de voyage d'agrément bénéficiera de la combinaison d'un transporteur à faibles coûts et de la solide réputation de la marque Vacances Air Canada, tout en tirant profit des réseaux commerciaux et des canaux de distribution établis de Vacances Air Canada et d'Air Canada », a-t-il déclaré.« Par conséquent, Air Canada sera en mesure d'accroître sa compétitivité dans ce marché très dynamique et en pleine expansion », a ajouté M. Rovinescu.

De plus amples renseignements sur le nom, l'horaire et les produits offerts par le transporteur seront dévoilés plus tard cet automne, alors que la société aérienne de Montréal rendra public son horaire pour 2013.

L'ex-chef de la direction de Thomas Cook pour l'Amérique du Nord, Michael Friisdahl, a été nommé grand patron de la nouvelle division. Son supérieur immédiat sera le chef des affaires commerciales d'Air Canada, Ben Smith.

Les premiers vols du nouveau transporteur à bas prix seront assurés grâce à deux appareils 767-300ER de Boeing et deux A319 d'Airbus libérés du parc aérien de l'exploitation principale d'Air Canada.

Des appareils seront ajoutés lorsque Air Canada commencera à prendre livraison de ses nouveaux appareils 787 Dreamliner de Boeing, en 2014, pour un total qui pourrait atteindre 50 appareils.

Le transporteur proposera des destinations vacances en Europe et dans les Antilles qui ne sont pas assez rentables selon la structure de coûts actuelle d'Air Canada.

Air Canada compte embaucher plus de 900 employés au cours des 12 prochains mois afin de répondre à ses propres besoins, en plus de 200 agents de bord et pilotes pour le nouveau transporteur.

Bien que le nouveau transporteur à bas prix commence à prendre forme, il ne représentera pas une grande menace pour la concurrence et n'aura pas un impact sérieux sur les résultats financiers d'Air Canada avant quelque temps, ont estimé des observateurs de l'industrie.

« Je crois que cela les protège dans certains marchés où pas mal de transporteurs à bas prix ont des parts », a affirmé Chris Murray, de PI Financial Corp.

« Cela leur donne également l'occasion de desservir des marchés où ils ne se trouvaient pas précédemment, mais je ne crois pas que cela aura un impact sur leurs activités de base, du moins en 2013, et je dirais même en 2014 », a-t-il ajouté.

L'action d'Air Canada a pris mardi quatre cents à la Bourse de Toronto, où elle a clôturé à 1,35 $.