NOUVELLES
01/10/2012 04:28 EDT | Actualisé 30/11/2012 05:12 EST

Spengler, de la rage au panache

Bruno Spengler est récompensé pour sa discipline au volant dans l'avant-dernière épreuve de la saison DTM. Il s'est approché à 3 points du meneur au classement, avec une dernière épreuve à disputer le 21 octobre.

Le pilote du Québec a apparemment anticipé le départ, bougeant très légèrement avant l'extinction des feux. Il a écopé d'une pénalité coûteuse : un passage obligé dans les puits, alors qu'il avait réussi à revenir dans le top 10 de la 12e position.

Il a d'abord protesté par communication-radio, refusant à deux reprises de rentrer aux puits et d'obéir aux ordres de son équipe.

« Je n'ai pas volé le départ, je ne rentre pas », a-t-il prévenu.

Il a finalement obtempéré au 7e tour après la menace d'un drapeau noir. Le Canadien a glissé de la 9e à la 15e position, mais il est quand même revenu en piste devant son rival au championnat.

Spengler a ensuite retrouvé ses esprits. Il a fait preuve de beaucoup de maîtrise pour remonter de la 15e position, conséquence de sa pénalité, à la 6e place, ce qui lui a permis de revenir à 3 points du meneur, son ancien coéquipier Gary Paffett (Mercedes-Benz).

« J'ai pensé pendant un court instant que ma course était terminée. Mais l'équipe m'a encouragé et a redoublé d'effort dans les arrêts aux puits. J'ai été rapide, et très régulier, ce qui m'a permis d'aller chercher des points importants », a dit Spengler, qui compte 124 points.

L'équipe de Spengler a ensuite très bien géré son dernier arrêt aux puits.

« C'était important que je m'arrête le plus tard possible, a expliqué Spengler. J'avais donc des pneus encore frais pour la fin de la course, et j'ai pu attaquer jusqu'à la fin. C'est sensationnel d'avoir pu finir 6e. »

De gros points pour Spengler alors que Paffett a connu un jour sans.

Le pilote britannique a dû abandonner au 27e tour au garage, après avoir été victime d'un accrochage au premier tour et avoir écopé d'une pénalité ensuite. C'est la première fois que Paffett ne marquait pas de point en 2012.

BMW n'a pas cru bon de revenir sur le coup de gueule de son pilote, et a gardé le bon côté de la sixième place du Canadien.

« Bruno n'a pas laissé la pénalité le décourager, et il a montré ensuite une fantastique envie de se battre, a dit Charlie Lamm, patron de l'équipe BMW Schnitzer. Notre stratégie et nos arrêts ont été parfaits, ce qui a permis à Bruno d'aller chercher le maximum de points. Nous nous attendons à une finale spectaculaire à Hockenheim. »

« Bruno a réduit l'écart, et le championnat est complètement ouvert », a dit le patron de BMW motorsports Jens Marquardt.

La dernière épreuve de la saison 2012 a lieu le week-end du 21 octobre sur le circuit d'Hockenheim. Un circuit que Bruno Spengler connaît bien, et sur lequel il a gagné en 2006.