NOUVELLES
01/10/2012 02:19 EDT | Actualisé 30/11/2012 05:12 EST

Rob Anders retire ses propos quant au rôle de Thomas Mulcair dans la mort de Jack Layton

Un député conservateur rebelle s'est excusé lundi après avoir suggéré que le chef du Nouveau Parti démocratique, Thomas Mulcair, avait contribué à précipiter la mort de son prédécesseur, Jack Layton.

Rob Anders, député de Calgary, a déclaré au site de nouvelles politiques iPolitics que Thomas Mulcair avait poussé Jack Layton à risquer sa santé lors de la campagne électorale de 2011.

Rob Anders affirme que Jack Layton s'est surmené durant la campagne alors que sa santé était fragile, et que cela a peut-être précipité sa mort à peine un mois plus tard.

Selon M. Anders, M. Mulcair a fait valoir, avant la campagne, que M. Layton devait se retirer à cause de ses problèmes de santé.

Ces « pressions directes » ont poussé Jack Layton à « mettre sa vie à risque » durant la campagne, selon M. Anders, alors que dans des circonstances différentes, l'ancien chef du NPD aurait peut-être été plus soucieux de sa santé.

M. Anders a ensuite diffusé un communiqué dans lequel il s'est excusé auprès des proches de MM. Mulcair et Layton, qualifiant ses remarques « d'insensibles et maladroites. »

Le bureau du premier ministre a rapidement pris ses distances avec les commentaires de M. Anders, affirmant qu'ils ne reflétaient en rien l'opinion de Stephen Harper ou du gouvernement.

« C'était très clair pour moi, en observant ces deux hommes, que Jack Layton était malade et que M. Mulcair a très clairement fait savoir que si Jack était trop malade pour mener la campagne, il devait se retirer, et qu'à cause de cela, M. Layton a risqué sa santé afin de participer aux élections nationales. [...] Il a fait un travail impressionnant compte tenu de son état de santé, et il l'a fait en partie à cause des pressions directes en coulisses de Mulcair, et ensuite, il est mort », a affirmé le député albertain.