NOUVELLES
01/10/2012 12:28 EDT | Actualisé 01/12/2012 05:12 EST

ONU: la Syrie dénonce le soutien international au «terrorisme»

NEW YORK, États-Unis - Le ministre syrien des Affaires étrangères, Walid al-Moallem, a déclaré lundi à la tribune de l'Assemblée générale des Nations unies que certains membres du Conseil de sécurité de l'ONU soutenaient le «terrorisme» en Syrie.

«Ce terrorisme, qui est soutenu par l'extérieur, est accompagné par une provocation médiatique sans précédent, basée sur l'embrasement de l'extrémisme religieux soutenu par des États bien connus dans la région qui facilitent la circulation des armes, de l'argent et des combattants à travers les frontières de certains pays voisins», a-t-il déclaré.

M. Al-Moallem a déclaré qu'il n'y aurait pas de paix en Syrie tant que la Turquie, l'Arabie saoudite, le Qatar et la Libye soutiendraient l'opposition syrienne en l'armant et en la finançant.

Selon lui, les appels à la démission du président syrien, Bachar el-Assad, représentent une «ingérence éhontée» dans les affaires intérieures syriennes.

Walid al-Moallem a plaidé pour une solution politique et un dialogue dirigé par la Syrie pour établir une feuille de route menant à une démocratie accrue en Syrie. Il a invité les différents courants de l'opposition à «travailler ensemble pour faire cesser l'effusion de sang syrien».