NOUVELLES
01/10/2012 02:53 EDT | Actualisé 01/12/2012 05:12 EST

Les entreprises canadiennes doivent investir plus, estime Deloitte

TORONTO - L'insuffisance des investissements des entreprises dans la croissance affecte la productivité au Canada et la capacité concurrentielle du pays à l'échelle internationale, selon une nouvelle étude de la filiale canadienne de la société de conseils en services professionnels Deloitte.

Dans son rapport, Deloitte Canada affirme sans détour que les compagnies canadiennes doivent être plus audacieuses lorsque vient le moment d'investir dans des mesures visant à accroître la productivité, et estime qu'il leur faut chercher à croître, tant au Canada qu'à l'étranger.

Entre autres choses, la société de conseils remet en cause la perception voulant que la taille et la composition de l'industrie restreignent la performance du Canada au chapitre de la productivité.

Selon Deloitte Canada, ce qui nuit vraiment à la capacité concurrentielle du pays est l'incapacité des entreprises canadiennes à alimenter la croissance à long terme.

Dans son rapport, la firme avance plusieurs explications à cela, incluant la répugnance des compagnies à investir dans leur propre croissance.

Deloitte Canada estime que les gouvernements doivent également faire leur part afin de mettre en place les bonnes conditions en éliminant les obstacles aux échanges commerciaux, notamment en encourageant la concurrence et les investissements étrangers directs, mais aussi en modifiant le système canadien d'immigration pour faire face au vieillissement de la population et à la pénurie de main-d'oeuvre qui s'annonce.