NOUVELLES
01/10/2012 05:45 EDT | Actualisé 01/12/2012 05:12 EST

Algérie: le directeur d'une chaîne de télévision jugé pour harcèlement

Un tribunal d'Alger a requis une peine de un an de prison ferme à l'encontre du directeur général de la chaîne de télévision berbère publique TV4 accusé de harcèlement sexuel par trois journalistes, a rapporté la presse algérienne lundi.

Le verdict doit être prononcé le 14 octobre.

Said Lamarni âgé de 76 ans a nié toutes les accusations en bloc au cours du procès qui s'est déroulé dimanche après avoir été reporté à plusieurs reprises.

Les trois plaignantes y ont assisté et plusieurs témoins ont déposé à la barre, en présence de nombreuses personnes venues soutenir les victimes.

Un journaliste de TV4 et collègue des victimes a indiqué avoir eu connaissance, depuis plus d'un an, des cas de "plus de 10 femmes harcelées". Il a ajouté avoir "payé très cher le fait d'être un témoin oculaire" précisant que les personnes qui se plaignaient ou soutenaient les victimes étaient marginalisées au sein de l'entreprise, selon le journal Liberté.

L'avocat des plaignantes, Me Youcef Dilmi, avait demandé le huis clos mais la juge a préféré une audience publique, selon le quotidien francophone Le Soir d'Algérie.

amb/sw