NOUVELLES
30/09/2012 09:22 EDT | Actualisé 30/11/2012 05:12 EST

Venezuela: des milliers de personnes acclament le candidat de l'opposition

CARACAS, Venezuela - Une foule imposante a pris d'assaut les rues de la capitale du Venezuela dimanche afin de manifester son soutien au candidat de l'opposition Henrique Capriles une semaine avant les élections présidentielles.

Debout à l'arrière d'une camionnette, M. Capriles a salué ses partisans sur l'avenue Bolivar, l'artère la plus large du centre-ville de Caracas qui, selon certaines estimations, peut accueillir environ 260 000 personnes. Les autorités n'ont donné aucun chiffre mais il s'agissait vraisemblablement du plus important rassemblement organisé par un parti de l'opposition au cours des dernières années.

Alors que son adversaire faisait campagne dans la capitale, le président Hugo Chavez se trouvait à Guarenas dans l'État de Zulia où des dizaines de milliers de personnes s'étaient réunies pour lui témoigner leur appui.

Henrique Capriles a profité de la marche de dimanche pour dénoncer la fusillade survenue samedi lors d'un affrontement entre ses partisans et ceux de M. Chavez dans l'État de Barinas qui a coûté la vie à deux hommes.

Le candidat a soutenu que le pays en avait assez de la violence, de la division et de la confrontation, et qu'il mettrait fin au règne de la haine en remportant les élections du 7 octobre.

Le ministre de la Justice, Tareck El Aissami, a indiqué dans un message mis en ligne sur Twitter dimanche qu'un suspect avait été arrêté relativement à la fusillade, mais n'a pas révélé son identité.

Samedi, le député de l'opposition Julio Cesar Reyes avait affirmé qu'un groupe de partisans d'Hugo Chavez avait bloqué le passage à un véhicule transportant des membres de la campagne de M. Capriles, ce qui avait donné lieu à une dispute entre les deux camps à laquelle l'apparition d'un tireur avait abruptement mis fin.

Selon l'opposition, les deux victimes faisaient partie de l'équipe d'Henrique Capriles.

Des incidents violents se sont souvent produits durant la campagne, mais c'est la première fois qu'il y a des morts.

Plusieurs observateurs s'attendent à ce que la course soit très serrée. Un récent sondage réalisé par la firme vénézuélienne Consultores 21 place les deux candidats presque à égalité, M. Capriles obtenant 46,5 pour cent des voix contre près de 46 pour cent pour M. Chavez, avec une marge d'erreur de trois points de pourcentage.