NOUVELLES
30/09/2012 04:15 EDT | Actualisé 29/11/2012 05:12 EST

Le futur stade de Regina soulève des indignations

Les partisans et les opposants du futur stade de football à Regina se sont rencontrés de manière mouvementée samedi soir au stade Mosaic qui accueillait le match opposant les Roughriders aux Lions de la Colombie-Britannique.

D'un côté, le collectif « Occupons le stade » a réuni près de 400 signatures qui s'ajouteront à une pétition réclamant un vote sur le futur stade dont les coûts sont estimés à 278 millions de dollars.

Le groupe dénonce le recours aux deniers publics et souhaite que la Ville examine d'autres solutions.

De l'autre, des personnes pour la réalisation du projet ont scandé des slogans et brandi des pancartes dénonçant les efforts des partisans d'une consultation publique.

« Il faut le faire maintenant. Si on attend trop longtemps, les prix vont grimper », a déclaré Charles Bonogofski venu assister au match depuis Unity, une localité à environ 200 km de Saskatoon.

Un des partisans d'une construction rapide a par ailleurs bousculé samedi l'organisatrice d'« Occupons le stade », Dawn Thomas, qui compte déposer une plainte auprès de la police.

« Nous avons leur soutien [les policiers] pour assurer que les gens respectent notre droit d'expression », a-t-elle déclaré.

Le débat sur l'avenir du stade fait également parti du discours politique des candidats à la mairie de Regina.