NOUVELLES
30/09/2012 10:00 EDT | Actualisé 30/11/2012 05:12 EST

Emploi, impôts, budget: les programmes économiques d'Obama et Romney

La création d'emplois et la question des impôts, de leur relèvement ou de leur abaissement, sont au coeur de la bataille idéologique que se livrent Barack Obama et Mitt Romney dans la course à la Maison Blanche.

Voici les principaux points des programmes économiques que les candidats défendront lors du premier débat présidentiel le 3 octobre à Denver (Colorado, ouest):

 

OBJECTIFS

Barack Obama: création d'un million d'emplois dans le secteur manufacturier d'ici à 2016 en encourageant les entreprises à "relocaliser" leur production aux Etats-Unis notamment par des mesures fiscales. Doublement des exportations pour soutenir l'emploi. Réduction de moitié des importations énergétiques d'ici à 2020 via le développement des ressources gazières et des énergies "vertes".

Mitt Romney: création de 12 millions d'emplois en faisant repartir la croissance par la baisse des impôts, la dérèglementation, l'ouverture de marchés extérieurs et le développement des ressources pétrolière et gazière américaines.

 

BUDGET

Barack Obama: réduction des dépenses de 4.000 milliards de dollars cumulés sur dix ans, dont 2.000 ont déjà été actés. Quelque 1.950 milliards proviendraient de hausses d'impôts pour les plus aisés et de la fin de niches fiscales pour les entreprises, et 850 d'économies dues à la fin des guerres en Irak et en Afghanistan.

Mitt Romney: plafonnement du budget fédéral à 20% du produit intérieur brut, contre 24,4% en 2012. Vote d'une "règle d'or" dans la Constitution. Obligation d'une super-majorité pour voter toute hausse d'impôts au Congrès. Suppression de niches fiscales (non précisées) pour financer une baisse générale des impôts. Remplacement d'un fonctionnaire sur deux afin de réduire leur nombre de 10%. Alignement des salaires du secteur public sur ceux du privé.

 

IMPOTS

Barack Obama: augmentation du barème pour les deux tranches supérieures à 208.250 dollars. Les taux finaux correspondraient aux taux pratiqués avant le mandat de George W. Bush (36% et 39,6%). Augmentation de l'impôt sur les revenus du capital de 15 à 20% pour tout le monde. Réduction de l'impôt sur les sociétés de 35% à 28%, voire 25% pour certaines industries.

Instauration de la "règle Buffett" qui voudrait que les revenus supérieurs à un million de dollars par an n'acquitteraient pas un taux d'imposition inférieur à 30%.

Mitt Romney: réduction de 20% des six barèmes de l'impôt sur le revenu; les taux finaux passeraient de 10% à 8% pour la tranche la plus basse, et de 35% à 28% pour la tranche des revenus supérieurs à 388.350 dollars. Baisse de l'impôt sur les sociétés de 35 à 25%, aligné sur la moyenne de l'OCDE. Suppression de l'impôt sur les revenus du capital inférieurs à 200.000 dollars.

 

EMPLOI ET FORMATION

Barack Obama: investissements dans les programmes d'enseignement et de formation professionnelle, avec pour objectif de parvenir à la première place mondiale en terme de diplômés du supérieur d'ici à 2020. Formation et recrutement de 100.000 enseignants de matières scientifiques. Politique de grands travaux d'infrastructures.

Mitt Romney: refonte des programmes de formation fédéraux pour les décentraliser dans les Etats. Création de comptes individuels de formation. Relèvement des quotas de visas pour les étrangers hautement qualifiés.

ico-tq/lb/are/jr/spi