NOUVELLES
30/09/2012 04:02 EDT | Actualisé 29/11/2012 05:12 EST

« Le Sida n'est pas une une maladie du passé »

Des milliers de personnes ont participé dimanche à la 20e marche contre le VIH/Sida, organisée par la fondation Farha.

L'objectif est de récolter cette année 400 000 $ afin de financer des opérations de prévention sur la maladie.

Linda Farah, porte-parole de la fondation Farha, une fondation qui a vu le jour après la mort de son frère qui souffrait du Sida, lutte pour que les jeunes soient informés des risques de contracter cette maladie.

« Il faut éduquer les jeunes d'aujourd'hui. Ils ne comprennent pas que la maladie existe encore très fort et qu'on peut mourir de cette maladie. Mais on peut aussi la prévenir », soutient-elle.

La porte-parole déplore le fait que le gouvernement n'investisse plus dans les cours d'éducation sexuelle à l'école, ce qui pousse les jeunes à penser, selon elle, que le Sida est une maladie du passé. De nombreuses personnes croient aussi - à tort - que les avancées médicales dans le domaine permettent de guérir la maladie, ajoute-t-elle.

« Il devient plus difficile de chercher de l'argent », souligne Mme Farha, précisant que ces sommes servent directement à la prévention du VIH/Sida.

L'Agence de la santé publique du Canada estime que de 14 000 à 21 000 personnes vivaient avec le VIH au Québec en 2009, date des dernières statistiques sur la maladie.