NOUVELLES
29/09/2012 07:47 EDT | Actualisé 29/11/2012 05:12 EST

Marché immobilier : les investisseurs s'inquiètent

À l'occasion du premier Salon de l'investissement immobilier du Québec, Donald Trump Jr, le fils du célèbre homme d'affaires américain, a tenu à rassurer les investisseurs sur la fin éventuelle du boom immobilier.

« Les gens qui achètent de l'immobilier doivent penser [à faire des profits] à long terme », explique le vice-président de la Trump Organization, croisé dans le couloirs du Palais des congrès de Montréal, où se déroule le salon.

Selon lui, il faut néanmoins rester prudent.

Des investisseurs immobiliers commencent en effet à s'inquiéter, au moment où le Conference Board du Canada prédit une correction à la baisse des prix des habitations, de l'ordre de 25 % d'ici trois ans.

Signe que le marché s'essouffle, les ventes de maisons ont reculé de 5,8 % au Canada le mois dernier. Entre août 2011 et août 2012, la baisse a été de 8,9 %.

Le premier marché touché est Vancouver, où les ventes ont chuté de 24,9 % en un an et les prix sont tombés de 8,8 %. À Toronto, les ventes sont en baisse (- 12,2 %), alors que les prix ont quand même continué à grimper (+ 6,3 %).

Les incertitudes du marché font réfléchir les acheteurs potentiels. « Pour l'instant, je n'ai pas vraiment peur de la bulle, mais peut-être dans les années à venir », indique l'un d'entre eux.

Pour Sébastien Demers, président de Salon de l'investissement immobilier du Québec, les acheteurs doivent agir avec « prudence » et bien « faire leur calcul ».

D'ailleurs, plusieurs d'entre eux comptent sur la reprise qui s'annonce aux États-Unis.

D'après le reportage de Denis-Martin Chabot