NOUVELLES
29/09/2012 09:13 EDT | Actualisé 29/11/2012 05:12 EST

Iran : le rial dégringole encore, atteint un nouveau plus bas

La monnaie iranienne a connu samedi une nouvelle chute de plus de 6% face au dollar sur le marché libre, atteignant un nouveau plus bas après avoir déjà dégringolé à plusieurs reprises en septembre, selon des sites spécialisés dans le cours des devises.

Le dollar s'échangeait à plus de 28.600 rials (IRR) sur le marché libre, contre 26.900 jeudi, le précédent jour ouvré, selon ces sources.

Cette baisse, accompagnée d'une forte hausse du prix de l'or en Iran, semble témoigner d'un mouvement de vente massif de rials de la part de particuliers et d'entreprises, sur fond d'incertitudes grandissantes sur la situation économique.

Le rial a perdu plus de 60% de sa valeur depuis fin 2011, avec l'entrée en vigueur de sanctions économiques renforcées à l'initiative des pays occidentaux opposés au programme nucléaire de Téhéran.

Jeudi, à la tribune des Nations unies à New York, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a affirmé qu'il fallait fixer une "ligne rouge" au programme nucléaire iranien pour le forcer à infléchir sa politique nucléaire et qu'il serait trop tard pour le faire après l'été 2013. Les Etats-Unis sont toutefois opposés à une telle perspective.

Alors que l'inflation a bondi de plus de 50% pour les produits alimentaires depuis fin 2011, les efforts de Téhéran pour juguler le dérapage du cours du rial sont restés sans effets durables à ce jour.

Dernière initiative en date, le régime a ouvert cette semaine un "centre d'échanges" destiné à faciliter des accords de gré à gré entre importateurs et exportateurs pour contourner les restrictions.

Le président de la Banque centrale, Mahmoud Bahmani, a toutefois estimé samedi que cette chute serait enrayée "malgré la résistance du marché" et que l'Iran possédait "suffisamment de devises en réserve".

rmb-sgh/phs/hj