NOUVELLES
29/09/2012 02:39 EDT | Actualisé 28/11/2012 05:12 EST

Des pays arabes souhaitent que l'Occident légifère contre la haine religieuse

Des pays musulmans ont profité de l'Assemblée générale des Nations Unies, qui se déroulait à New York, pour réclamer des lois afin de contrer la haine religieuse.

Les ministres des Affaires étrangères des 57 pays membres de l'Organisation de la coopération islamique (OCI) ont fait cette demande à la suite de la diffusion d'extraits d'un film américain islamophobe, qui a provoqué des manifestations parfois violentes dans plusieurs pays arabes. Ils ont plaidé pour que les pays occidentaux fassent preuve de plus de discernement dans l'utilisation de la liberté d'expression.

Les ministres souhaitent que les gouvernements s'interrogent sur les manières de contrer les actes qui incitent à la haine religieuse et à la discrimination. Ils ont estimé que les actes de dénigrement de l'islam qu'ont été la diffusion du film L'innocence des musulmans ainsi que la publication, par un hebdomadaire français, de caricatures de Mahomet, « contreviennent à la liberté de culte et de croyance garantie par les textes internationaux sur les droits de l'homme ».

Les membres de l'OCI ont affirmé reconnaître l'importance de la liberté d'expression, mais ont espéré que celle-ci soit « exercée avec par tous avec responsabilité ».

Lors d'un discours devant les membres de l'Assemblée des Nations Unies, vendredi, le ministre turc des Affaires étrangères, Ahmet Davutoglu, a déclaré que le dénigrement des religions doit être considéré comme un crime haineux et traité comme tel par les gouvernements du monde.

Les manifestations qui ont suivi la diffusion d'extraits du film, au début du mois, ont entraîné la mort de plusieurs dizaines de personnes de personnes à travers le monde. Le film présente le prophète Mahomet comme un escroc et dépeint l'islam comme un « cancer ». Le 19 septembre, c'était au tour de l'hebdomadaire satirique français Charlie Hebdo de mettre le feu aux poudres, en publiant de nouvelles caricatures de Mahomet.