NOUVELLES
29/09/2012 12:59 EDT | Actualisé 29/11/2012 05:12 EST

Des milliers de partisans de l'opposition manifestent à Tbilissi

TBILISSI, Géorgie - Quelque 100 000 partisans de l'opposition manifestaient samedi dans le centre de Tbilissi lors d'une démonstration de force, à deux jours d'élections législatives qui représentent le plus grand défi pour le gouvernement de Mikhaïl Saakachvili depuis son accession à la présidence il y a presque neuf ans.

La capitale, Tbilissi, où vit un tiers de la population géorgienne, est un bastion de l'opposition à M. Saakachvili. Beaucoup d'habitants sont déçus par ce qu'ils considèrent être un régime autoritaire, qui contrôle le Parlement, les tribunaux et les services du procureur.

"Il a créé un système d'oppression et il a convert cela sous la jolie façade de la démocratie", a affirmé Dali Dvalichvili, qui participait à la manifestation. Cette femme de 28 ans, juriste, a déclaré qu'elle était incapable de travailler dans un système "où les services du procureur dictent tout".

Depuis l'accession au pouvoir de M. Saakachvili, l'ancienne république soviétique est devenue une alliée des Etats-Unis, cherchant à se rapprocher de l'OTAN et de l'Union européenne. A l'occasion des élections législatives de lundi, le président géorgien est sous pression pour prouver son engagement pro-démocratie, en organisant un scrutin libre et équitable.

Le Mouvement d'unité nationale (MUN) du président, qui détient actuellement près de 80 pour cent des sièges au Parlement, fait face au Rêve géorgien, une coalition formée par Bidzina Ivanichvili, un homme d'affaires milliardaire qui a fait fortune en Russie.

La plupart des observateurs annoncent un scrutin serré, avec toutefois un léger avantage pour le parti au pouvoir.