NOUVELLES
28/09/2012 06:45 EDT | Actualisé 28/11/2012 05:12 EST

Syrie: la Russie insiste pour faire appliquer l'accord de Genève

La Russie insiste pour faire appliquer l'accord de Genève sur une transition en Syrie, a réaffirmé vendredi devant l'Assemblée générale de l'ONU le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, qui a accusé les Occidentaux d'aggraver la crise en Syrie.

Cet accord sur les principes d'une transition en Syrie a été adopté le 30 juin à Genève par le Groupe d'action sur la Syrie. Il ne contient aucun appel au président syrien Bachar al-Assad à renoncer au pouvoir alors qu'Occidentaux et certains pays arabes, ainsi que l'opposition syrienne, exigent son départ.

M. Lavrov a appelé tous les membres du Groupe d'action à confirmer leur engagement sur ce texte qui fournit selon lui "le moyen le plus rapide de faire cesser" le conflit.

Il a rappelé que la Russie avait proposé au Conseil de sécurité d'adopter une résolution entérinant l'accord de Genève mais que "cette proposition avait été bloquée" par les Occidentaux.

"Ceux qui s'opposent à l'application de l'accord de Genève prennent une énorme responsabilité", a-t-il averti sans les nommer. "Ils insistent sur un cessez-le-feu qui serait imposé seulement au gouvernement syrien et encouragent l'opposition à intensifier les hostilités". "Ce faisant, ils poussent la Syrie encore plus profondément" dans la guerre civile, a-t-il conclu.

"Le nombre de crimes de guerre augmente, tant du côté des forces gouvernementales que de l'opposition", a-t-il fait valoir.

La Russie "condamne la violence d'où quelle vienne et est convaincue qu'il existe encore une chance de mener une action collective" pour trouver un règlement en Syrie, a encore déclaré le ministre qui a renouvelé "le plein soutien (de Moscou) à la mission" du médiateur Lakhdar Brahimi.

avz/cf/bdx