NOUVELLES
28/09/2012 11:21 EDT | Actualisé 28/11/2012 05:12 EST

Prêt-à-porter parisien: le crescendo chromatique d'Issey Miyake

PARIS - Les défilés de prêt-à-porter pour la belle saison prochaine ont été le théâtre vendredi d'un crescendo chromatique de haute volée servi avec maestria par la maison japonaise Issey Miyake.

Faisant rimer comme à l'accoutumée savoir-faire ancestral et haute technologie, Issey Miyake poursuit son travail de recherche, notamment sur les matières où la marque occupe depuis plus de 40 ans une position aussi avant-gardiste qu'elle est enviée parmi les fidèles des podiums parisiens.

Le directeur de la création Yoshiyuki Miyamae et son équipe de designers sont allés piocher parmi les teintes chatoyantes des oiseaux exotiques et proposent une série de silhouettes «color block» mêlant sans fausse note les tons les plus francs de la belle saison.

Pour ce faire, les laboratoires Miyake ont mis au point de nouveaux imprimés double face et ont revu et augmenté la techniques de leurs plissés traditionnels — une spécialité de la mode nipponne —retravaillés pour des effets de volumes multidimensionnels évoquant des soufflets d'accordéon.

Les pièces les plus évidentes de la collection sont en fait de simples morceaux de tissus rectangulaires en fin jersey à mémoire de forme puis thermoformés selon le procédé «Steam Stretch» (qui les soumet à la chaleur intense) pour se positionner sur le modèle, avant de reprendre leur forme initiale à la température ambiante.

Le même procédé révolutionnaire et appliqué aux fils se rétractant à la chaleur, qui froissent les tops de mousseline légère pour de nouveaux volumes ou encore sur des bas de robes asymétriques, qui est «chauffé» pour des gaufrages inédits.

Sur les tuniques, les longues tuniques ou les combi-pantalon déstructurés, la gamme des couleurs ravit l'oeil autant qu'elle surprend, telle une nuée de colibris virevoltant autour de corolles gorgées de nectar.

Les bleus nuit flirtent sans ciller avec l'indigo. L'absinthe et le jaune bouton d'or s'accommodent des zébrés noir et blanc, le turquoise s'allie au pistache, au corail et même au vert d'Irlande en un kaléidoscope refondant les règles du cercle chromatique.