NOUVELLES
28/09/2012 11:18 EDT | Actualisé 28/11/2012 05:12 EST

Premiers pas de Pacioretty

Le meilleur marqueur du Canadien de Montréal lors de la dernière saison, Max Pacioretty joue vendredi son premier match dans l'uniforme du club suisse d'Ambri-Piotta.

Cette équipe du canton de Tessin au sud de la Suisse, collé sur l'Italie, a travaillé fort pour aller chercher Pacioretty, comme l'a confirmé Jean-Jacques Aeschlimann, directeur sportif de l'équipe, à Radio-Canada Sports, vendredi.

« Le point primordial, c'est que Max a envie de jouer, de rester actif pendant cette période de lock-out, et c'est son agent en Suisse qui a contacté les divers clubs, a expliqué M. Aschliman.

« En regardant le profil du joueur, en ayant compris l'impact qu'il pouvait nous apporter, car on le connaissait bien sûr, on s'est tout de suite mis sur la piste pour faire du recrutement.

« Notre entraîneur l'a appelé pour lui expliquer un peu à quoi il allait s'attendre ici. Et par rapport à cela, Max a choisi de venir jouer chez nous et on est bien content. On souhaite qu'il marque beaucoup de buts », affirme le directeur sportif suisse.

Un choix heureux que les partisans de l'équipe d'Ambri-Piotta ont salué.

« Il y a beaucoup d'engouement de la part de nos partisans pour l'arrivée de Max, c'était la folie ces derniers jours, admet M. Aschliman. Dans les derniers lock-outs, Ambri a toujours réussi à engager de bons joueurs. Cette fois, les partisans nous ont mis un peu de pression, et nous avons décidé de l'engager. »

Les clubs de la Ligue nationale A suisse (LNA) ont jonglé avec l'idée d'engager des joueurs de la LNH, de peur de fragiliser l'équilibre des alignements. Mais ils n'ont pas pu résister.

« C'est un phénomène assez spécial, parce qu'en début de campagne, les clubs disaient qu'ils ne voulaient pas. Davos a commencé avec Joe Thornton et Rick Nash. Et ensuite, ça a fait un effet de boule de neige, explique M. Aschliman. Tous les autres clubs ont décidé d'engager des joueurs. »

Changement de décor pour Max Pacioretty, habitué à jouer dans l'ambiance urbaine du Centre Bell. Il pourra prendre le temps de regarder dehors pendant les matchs.

« Nous jouons dans un très vieil aréna, qui est ouvert sur un côté du toit, et on peut voir les montagnes, précise-t-il. Et il y a une anecdote à ce sujet, notre entraîneur Kevin Constantine, quand il est au milieu de la glace, il voit son appartement en haut dans les montagnes ! »

L'ambiance sera certainement à la fête vendredi pour le premier match de Pacioretty, contre l'équipe de Fribourg Gotteron. Le match commence à 13h45 HAE.

C'est grâce aux partisans s'il est là, et c'est grâce aux partisans si l'équipe a pu rester en première division suisse.

Faisant face à des difficultés financières en 2011, le club a pu amasser 1 600 000 dollars canadiens grâce à la contribution de 20 000 personnes, ce qui lui a permis de poursuivre dans la Ligue nationale A et de renouveler le contrat de son entraîneur jusqu'à la fin de la saison 2013-2014.

Ambri-Piotta est 10e sur 12 équipes au classement général, avec une fiche d'une victoire et 3 défaites en 4 matchs disputés.