NOUVELLES
28/09/2012 03:31 EDT | Actualisé 27/11/2012 05:12 EST

Obama s'oppose à des investissements chinois

Le président américain annule l'achat par une entreprise chinoise de quatre projets de fermes éoliennes, près de l'espace aérien restreint d'un site de l'armée.

La marine américaine fait voler des drones et des avions équipés de technologies de combat dans cette base située à Boardman, dans le nord de l'Oregon.

Les autorités américaines ont invoqué des risques pour la sécurité nationale afin d'annuler la transaction effectuée cette année par Ralls Corporation, une entreprise qui appartient à des ressortissants chinois.

L'entreprise a 90 jours pour se conformer à cette décision. L'avocat de Ralls Corporation s'est dit déçu du décret américain et du peu d'explications données par les autorités. Par courriel, il a insisté sur le fait que ce projet aurait été créateur d'emplois dans la région. Il a aussi nié que le projet soit une menace pour la sécurité nationale.

Ralls Corporation a aussi confirmé qu'elle comptait se tourner vers la justice pour obtenir réparation.

C'est la première fois depuis 22 ans qu'un président américain annule une telle transaction avec une entreprise étrangère. Le département du Trésor a toutefois nuancé la décision par communiqué, indiquant qu'elle ne devait pas être perçue comme un désaveu des investissements étrangers et chinois en son sol.

La décision de Barack Obama ne devrait pas apaiser des relations économiques de plus en plus tendues entre les États-Unis et la Chine.