NOUVELLES
28/09/2012 08:48 EDT | Actualisé 28/11/2012 05:12 EST

Manifestations à Alep et en Syrie malgré les bombardements (ONG)

Des manifestations anti-régime se déroulaient vendredi dans plusieurs quartiers d'Alep ainsi que dans plusieurs provinces syriennes malgré les bombardements des troupes gouvernementales, rapporte l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Comme tous les vendredis, des milliers de Syriens se mobilisaient contre le régime de Bachar al-Assad à travers le pays, avec comme mot d'ordre "l'unification des brigades de l'Armée syrienne libre", en référence aux rivalités internes minant la rébellion et à l'émergence de groupuscules radicaux autonomes.

A Alep, où les rebelles ont lancé une "bataille décisive" pour prendre le contrôle de la ville, des manifestations se sont déroulées dans les quartiers de Firdaous (centre-sud), Ansari et Halab al-Jadida (ouest), Achrafiyé (nord-ouest), As-Soukkari (sud-est) et Chaar (est).

La mobilisation a également gagné la province d'Alep, Hama (centre), Idleb (nord-ouest), Deraa (sud), Hassaka (nord-est) et la province de Damas.

"Nous avons désormais des obus de mortier", scandaient les manifestants dans la région de Homs alors que l'OSDH et des habitants d'Alep ont fait état d'une attaque rebelle au mortier dans la métropole du Nord, fait rare depuis le début de la contestation il y a 18 mois.

"Que Dieu protège l'Armée syrienne libre (ASL)", ont scandé avec enthousiasme les manifestants à Kafar Zita à Hama.

"Je meurs pour que mes enfants vivent libres", lit-on sur une pancarte brandie par des protestataires anti-régime à Idleb.

"Le peuple et la patrie enverront Assad en enfer", lit-on sur d'autres pancartes à Homs.

ram/cnp