NOUVELLES
28/09/2012 04:33 EDT | Actualisé 28/11/2012 05:12 EST

La Bourse de New York rattrapée par les nuages noirs européens

La Bourse de New York a terminé la dernière séance du troisième trimestre en baisse, des statistiques économiques en demi-teinte aux Etats-Unis ne parvenant pas à faire oublier les inquiétudes persistantes pour la zone euro: le Dow Jones a cédé 0,36% et le Nasdaq 0,65%.

Selon des résultats définitifs à la clôture, le Dow Jones Industrial Average a lâché 48,84 points à 13.437,13 points et le Nasdaq, à dominante technologique, 20,37 points à 3.116,23 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 a reculé de 0,45% (-6,48 points) à 1.440,67 points.

"La crise de la dette en zone euro reste au premier plan des inquiétudes des investisseurs", a noté Peter Cardillo, de Rockwell Global Capital.

"L'audit des banques espagnoles était plus ou moins conforme aux attentes, mais le marché s'inquiète d'une contagion des mouvements sociaux (survenus en Espagne et en Grèce, ndlr) à l'Italie la semaine prochaine. Il semble que le mois d'octobre sera assez chaud" sur le plan social en Europe, a-t-il ajouté.

"Les nuages noirs (...) venus d'Europe continuent d'assombrir le marché" et ont poussé les investisseurs "à réduire leur exposition en cette fin de trimestre", a remarqué Michael James, de Wedbush Securities.

Le marché new-yorkais a ainsi effacé une partie de ses gains de la veille, dans un mouvement de correction dû également à "la publication de chiffres mitigés sur les revenus et la consommation des ménages" aux Etats-Unis, ont observé les experts de Charles Schwab.

En effet, si les Américains ont intensifié leur consommation en août, les dépenses des ménages augmentant de 0,5% par rapport au mois précédent, leurs revenus n'ont enregistré qu'une faible hausse de 0,1%, la plus faible depuis le début de l'année.

Par ailleurs, l'inflation s'est accélérée aux Etats-Unis à 1,5% sur un an en août, revenant ainsi à son niveau de juin, mais elle reste bien inférieure à l'objectif de la banque centrale des Etats-Unis (Fed), qui souhaite une inflation de 2,0% sur un an à moyen terme.

L'activité économique de la région de Chicago, qui passe pour être un bon baromètre de l'activité au niveau de l'ensemble des Etats-Unis, a reculé en septembre pour la première fois en trois ans.

Le marché obligataire a progressé. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans a reculé à 1,637% contre 1,640% jeudi et celui à 30 ans à 2,834% contre 2,824%.

ppa/sl/bdx