NOUVELLES
28/09/2012 12:57 EDT | Actualisé 28/11/2012 05:12 EST

Iles disputées: Pékin s'offre des publicités dans la presse américaine

La Chine s'est offert plusieurs pages de publicité vendredi dans des quotidiens américains pour revendiquer la propriété d'un archipel en mer de Chine orientale, aujourd'hui administré par Tokyo.

Le quotidien chinois China Daily a acheté une double page en couleur du New York Times et du Washington Post où il affirme que ces îles sont "un territoire propre à la Chine depuis l'antiquité".

"La Chine a une souveraineté indiscutable sur ces îles", ajoute le texte, imprimé sur une immense photo en couleur de l'archipel, avec une carte localisant les îlots.

Ces îles, nommées Diaoyu par Pékin et Senkaku par Tokyo, sont actuellement administrées par le Japon mais revendiquées par la Chine. Taïwan revendique aussi la souveraineté sur l'archipel, situé à 200 kilomètres au nord-est de ses côtes septentrionales.

Le ministre chinois des Affaires étrangères, Yang Jiechi, a accusé jeudi le Japon d'avoir volé ces îles à la Chine en 1895, estimant que Tokyo a forcé le gouvernement chinois à signer un traité "inégal" pour lui céder ces territoires.

Le Japon soutient pour sa part que les îles n'ont pas été incluses dans les territoires auxquels Tokyo a renoncé en 1951 dans le traité de paix de San Francisco signé avec les Etats-Unis --dans lequel il a accepté de perdre entre autres l'île voisine de Taïwan.

"La Chine s'oppose aux accords signés en coulisses avec les Etats-Unis", ajoute le texte de la publicité, en référence à ce traité.

Tokyo remarque que la Chine et Taïwan n'ont revendiqué la souveraineté sur ces îles qu'à partir de 1971, peu après la découverte de possibles ressources énergétiques dans les fonds marins environnants.

bur-sg/are/jca