NOUVELLES
28/09/2012 12:53 EDT | Actualisé 28/11/2012 05:12 EST

Apple s'excuse pour les ratés de ses cartes routières

Le PDG d'Apple, Tim Cook, s'est excusé vendredi pour les erreurs du système de cartographie imposé sur l'iPhone 5, lancé le 12 septembre dernier. Il conseille même aux clients du groupe informatique d'utiliser les logiciels de ses concurrents.

« Chez Apple, nous nous efforçons de faire des produits (...) qui offrent la meilleure expérience possible à nos clients. Avec le lancement de nos cartes la semaine dernière, nous n'avons pas rempli cet engagement », reconnaît Tim Cook. « Nous sommes extrêmement désolés pour la frustration que cela a provoquée pour nos clients, et nous faisons tout notre possible pour améliorer les cartes », poursuit-il dans une lettre publiée sur le site Internet de l'entreprise de Cupertino, en Californie.

Dans la dernière version de son logiciel d'exploitation pour mobile (iOS 6), installée par défaut sur l'iPhone 5, Apple a remplacé la populaire application de son rival Google, Google Maps, par son propre système de cartographie, Apple Maps. Déjà sous le feu des critiques pour avoir imposé son application maison, le groupe informatique a dû ensuite composer avec les railleries des internautes.

Photos à l'appui, les usagers d'Apple Maps ont en effet pointé les multiples erreurs de l'application, qui n'était pas encore au point. Celle-ci renvoyait vers des villes disparues, des routes mal placées ou mal identifiées, et montrait des images surprenantes, comme celle d'un pont fondu ou de l'île de Liberty Island, à Manhattan, sans la fameuse statue de la Liberté.

« Une fissure dans l'armure d'Apple »

En attendant que ces problèmes soient résolus, Tim Cook conseille aux clients d'Apple d'utiliser les cartes proposées par ses concurrents. « Tandis que nous améliorons (Apple) Maps, vous pouvez essayer d'autres solutions en téléchargeant des applications de cartes dans l'App Store comme Bing, MapQuest et Maze, ou utiliser les cartes de Google ou Nokia en allant sur leurs sites internet », a écrit dans sa lettre le PDG de la marque à la pomme.

Plusieurs analystes estiment qu'Apple a commis une erreur stratégique en évinçant trop vite Google Maps, alors que son propre logiciel n'était pas prêt. Les ratés sur les cartes sont « clairement une fissure dans l'armure d'Apple », estime Jeff Kagan, un analyste indépendant.

« Apple veut tout contrôler. Ce sera écrit sur la tombe d'Apple », ironise le spécialiste des nouvelles technologies. Il conseille au groupe d'accorder davantage d'attention à ses clients, qui plus est dans un contexte de concurrence accrue.

Malgré la controverse autour d'Apple Maps, l'engouement autour de l'iPhone 5 ne semble pas faiblir, laissant entrevoir un succès commercial.

À la Bourse de New York, l'action d'Apple reculait vendredi matin de 1,36 %, à 672,06 $. Le titre Google perdait lui 0,04 %, à 756,21 $.