NOUVELLES
28/09/2012 01:33 EDT | Actualisé 28/11/2012 05:12 EST

Accord Obama-Netanyahu pour empêcher une bombe nucléaire iranienne (USA)

Le président américain Barack Obama et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu sont "entièrement d'accord" sur la nécessité d'empêcher l'Iran de se doter de l'arme nucléaire, a affirmé vendredi la Maison Blanche après un entretien téléphonique entre les deux dirigeants.

MM. Obama et Netanyahu "ont souligné qu'ils étaient entièrement d'accord sur leur objectif commun d'empêcher l'Iran d'obtenir une arme nucléaire. Le Premier ministre a salué l'engagement du président Obama, devant l'assemblée générale des Nations unies, à faire le nécessaire pour parvenir à ce but", a précisé l'exécutif américain dans un communiqué.

L'appel téléphonique entre les deux dirigeants, dont les relations sont notoirement difficiles, s'est produit au lendemain d'une rencontre entre M. Netanyahu et la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton en marge du grand rendez-vous annuel des chefs d'Etat et de gouvernement aux Nations unies à New York.

A cette occasion, un responsable du département d'Etat avait évoqué dans les mêmes termes les points d'accord entre les deux responsables.

Mme Clinton et M. Netanyahu ont eu une "discussion en profondeur sur l'Iran et ont réaffirmé que les Etats-Unis et Israël partageaient le même objectif d'empêcher l'Iran d'acquérir une arme nucléaire", avait-il déclaré sous couvert d'anonymat.

M. Netanyahu réclame depuis des semaines à l'administration du président américain Barack Obama de fixer à l'Iran "des lignes rouges claires" à ne pas franchir dans son programme nucléaire sous peine de s'exposer à une attaque militaire.

Mais il s'est heurté à des fins de non-recevoir de Washington, la dernière fois dimanche, quand le président Obama, en campagne pour décrocher un nouveau mandat de quatre ans le 6 novembre, a qualifié de "bruit" les appels d'Israël à dicter des ultimatums à l'Iran.

Pour régler la crise du nucléaire iranien, les Etats-Unis et leurs partenaires au sein du groupe dit P5+1 (les cinq membres permanents du Conseil de sécurité et l'Allemagne) privilégient une stratégie à "double voie" combinant diplomatie et sanctions économiques contre Téhéran.

Israël, considéré comme l'unique détenteur de l'arme nucléaire dans la région, et les grandes puissances soupçonnent l'Iran de vouloir se doter de l'arme atomique sous couvert de son programme nucléaire civil, ce que Téhéran nie catégoriquement.

tq-nr/jca