NOUVELLES
27/09/2012 03:13 EDT | Actualisé 27/11/2012 05:12 EST

Le CN fait l'essai de locomotives au gaz naturel dans le nord de l'Alberta

EDMONTON - Le Canadien National (TSX:CNR) a annoncé jeudi qu'il faisait l'essai de deux locomotives alimentées au gaz naturel dans le nord de l'Alberta, afin de voir s'il est possible de passer du carburant diesel conventionnel à un combustible peu coûteux, abondant et relativement propre.

Les locomotives, dont le CN a adapté les moteurs diesels pour qu'ils fonctionnent au gaz naturel, sont à l'essai sur l'itinéraire de 480 kilomètres s'étendant au nord d'Edmonton jusqu'à Fort McMurray, point d'accès ferroviaire à la région des sables bitumineux du nord de l'Alberta, a précisé le transporteur.

Le ravitaillement en combustible et l'entretien sont effectués à Edmonton, où une grande quantité de brut est traitée et d'où le carburant est expédié.

Selon le vice-président exécutif et chef de l'exploitation du CN, Keith Creel, la teneur en carbone du gaz naturel est moindre que celle du carburant diesel. Si la technologie ferroviaire d'utilisation de cette forme d'énergie s'avère viable, les locomotives alimentées au gaz naturel produiront beaucoup moins d'émissions de dioxyde de carbone, a-t-il ajouté.

Energy Conversions, l'entreprise américaine fournissant les trousses de conversion au CN, estime que la locomotive bicombustible permettra de réduire de 30 pour cent les émissions de dioxyde de carbone et de 70 pour cent celles d'oxydes d'azote pendant le cycle d'utilisation de la locomotive.

Le gaz naturel est actuellement peu coûteux et disponible en grande quantité en Amérique du Nord, de sorte qu'il est probable que le transporteur puisse aussi réduire ses coûts.

Le CN travaille également avec Electro-Motive Diesel, Westport Innovations (TSX:WPT) et Gaz Métro Solutions Transport, une filiale à part entière du distributeur québécois de gaz naturel Gaz Métro, à un projet à long terme visant l'utilisation d'un moteur ferroviaire alimenté au gaz naturel. Le groupe pense mettre à l'essai le moteur en laboratoire en 2013 et sortir le prototype des locomotives de ligne en vue d'essais sur voie en 2014.

L'action du CN a pris jeudi 6 cents à la Bourse de Toronto, pour clôturer à 87,49 points.