NOUVELLES
27/09/2012 05:47 EDT | Actualisé 27/11/2012 05:12 EST

Deux personnes sont mortes après avoir contracté le virus du Nil en Ontario

TORONTO - La Santé publique de l'Ontario a confirmé jeudi le décès de deux personnes qui avaient contracté le virus du Nil pendant une éclosion qu'ils estiment être la pire de la décennie.

Les autorités du sud-est de la province ont lié la mort d'un homme de 71 ans de Windsor-Essex à ce virus.

En date du 25 septembre, Santé publique Ontario faisait état de 220 cas confirmés et probables dans la province.

Ce nombre inclut un Torontois âgé de 74 ans dont la mort, il y a deux semaines, a été attribuée au virus du Nil.

Des cas d'infections au virus du Nil ont été rapportés pour la première fois au Canada en 2002. Quelque 394 personnes avaient alors été infectées.

Le directeur médical des maladies transmissibles de l'agence provinciale de santé, le docteur Colin Lee, a admis que les deux morts en lien avec le virus n'étaient pas inattendues, en raison du nombre important de cas. Il a ajouté que la population devait prendre toutes les mesures nécessaires pour se protéger des moustiques jusqu'à la mi-octobre, au minimum.

«Deux, c'est heureusement un petit chiffre», a indiqué M. Lee, précisant au passage qu'une personne infectée sur cinq développait des symptômes.

De ce nombre, seule une personne sur 150 développera une infection sérieuse, a-t-il ajouté.

Dr Lee croit que l'homme qui est décédé dans le sud-ouest de l'Ontario après avoir contracté le virus avait probablement été infecté au début du mois de septembre ou en août, car les symptômes prennent environ deux mois à se développer.

Selon lui, l'arrivée de températures fraîches réduira le nombre de moustiques porteurs du virus.

«Les journées et les soirées sont plus froides, et le nombre de moustiques infectés décroît certainement rapidement.»

En attendant que le risque soit disparu, Dr Lee suggère aux gens de se couvrir la peau et de porter de l'insecticide quand ils vont à l'extérieur, et également d'éviter de sortir à l'aube et au crépuscule, car ces périodes sont celles pendant lesquelles les moustiques sont les plus actifs.

Aux États-Unis, les autorités ont fait état de plus de 3500 cas d'infection au virus du Nil et de 147 décès cette saison.