NOUVELLES
26/09/2012 06:32 EDT | Actualisé 26/11/2012 05:12 EST

Québécom nie sa responsabilité dans la présumée fraude de son ex-employé lors du spectacle de Madonna

QuébéComm refuse d'être associée à la présumée fraude de son ex-employé lors du spectacle de Madonna. La compagnie soutient avoir également porté plainte à la police. Elle affirme avoir été aussi victime des agissements présumés de son ancien employé.

Enquête

La police de Québec enquête sur une possible fraude entourant la vente de quelques billets du spectacle de Madonna à Québec. Cette fraude impliquerait un ancien employé de QuébéComm, le promoteur de l'événement.

Gestes présumés

L'homme aurait vendu des billets au rabais à des gens qui n'ont finalement jamais reçu leur laissez-passer. Au moins quatre personnes ont porté plainte. « On a des gens qui ont acheté des billets auprès d'une tierce personne et cette personne-là n'a jamais donné les billets, n'a jamais remboursé non plus », explique Catherine Viel, porte-parole de la police de Québec.

Une des plaignantes dit avoir donné 200 $ au présumé fraudeur en se faisant miroiter un billet de la section Or qui valait 300 $. Elle n'a finalement pas pu assister au spectacle.

Selon la police, l'employé a été congédié depuis les événements. Il pourrait y avoir d'autres victimes.