NOUVELLES
26/09/2012 09:33 EDT | Actualisé 26/11/2012 05:12 EST

Les TCA concluent une entente de principe avec Chrysler

Le syndicat des Travailleurs canadiens de l'automobile (TCA) a annoncé avoir paraphé une entente de principe avec Chrysler mercredi, concluant avec succès ses négociations avec les trois géants de l'automobile.

« Nous sommes satisfaits d'avoir conclu un accord raisonnable et que Chrysler puisse se développer au Canada », a déclaré le président des TCA, Ken Lewenza, lors d'une conférence de presse.

Ken Lewenza a précisé que l'entente respectait la structure définie dans les accords déjà conclus avec Ford et General Motors et qu'elle permettra à Chrysler d'être mieux positionnée dans l'industrie.

La nouvelle convention prévoit que les nouveaux employés recevront un salaire horaire de 20 $ - contre 24 $ actuellement - et qu'il faudra 10 ans, au lieu de six, pour atteindre le salaire maximum de 34 $ de l'heure.

Le syndicat a également approuvé un gel salarial de quatre ans ainsi qu'une suspension de l'allocation pour « augmentation du coût de la vie » jusqu'en 2016, en échange d'un « bonus de signature » de 3000 $ pour les trois années à venir.

Les votes des travailleurs de Chrysler sur l'entente de principe auront lieu en fin de semaine.

Les TCA avaient déjà renouvellé les conventions collectives avec General Motors vendredi dernier, puis avec Ford dimanche.

Les discussions avaient débuté le 14 août afin de renouveller les conventions collectives de près de 24 000 employés de l'industrie automobile au Canada. Ayant fait des concessions lors de la récession de 2008-2009, le syndicat disait s'attendre à une amélioration des conditions de travail des employés et un partage des profits, maintenant que l'industrie a retrouvé la santé.