NOUVELLES
26/09/2012 02:36 EDT | Actualisé 26/11/2012 05:12 EST

Les perspectives économiques des patrons américains au plus bas depuis 3 ans (étude)

L'impasse budgétaire aux Etats-Unis et le ralentissement de la demande en Europe et en Chine inquiètent les patrons américains, dont les perspectives ont brusquement chuté au troisième trimestre pour atteindre leur plus bas depuis trois ans.

Les directeurs généraux de grandes entreprises américaines ont abaissé leurs prévisions de ventes, d'investissements et d'embauches pour les six prochains mois, montre une étude publiée par le Business Roundtable.

L'indice de cette enquête a plongé à 66,0 au troisième trimestre, contre 89,1 au deuxième trimestre. Il s'agit du plus bas niveau depuis le deuxième trimestre 2009, alors qu'au début de l'année cet indice avait à l'inverse beaucoup progressé et témoignait d'une poussée d'optimisme.

Les dirigeants sondés ont abaissé leurs prévisions de croissance pour l'économie américaine à 1,9% en 2012 alors qu'ils prévoyaient encore 2,1% au second trimestre.

"La chute du moral des patrons ce trimestre reflète les inquiétudes persistantes sur la vigueur de la reprise (aux Etats-Unis), y compris le fait que l'échéance du +mur budgétaire+" se rapproche, écrit dans un communiqué le président du groupe d'intérêts, Jim McNerney, également PDG de Boeing.

Faute d'accord d'ici à la fin de l'année entre le camp du président démocrate sortant Barack Obama et l'opposition républicaine sur la façon de réduire la dette publique, un certain nombre de mesures de relance et de réductions d'impôt prendront fin au 1er janvier alors qu'entreront en vigueur des baisses automatiques des dépenses publiques.

Selon les estimations, la baisse de la contribution économique de l'Etat qui résulterait de cette contraction budgétaire pourrait être comprise entre 3 et 5% du PIB américain.

Au total, 138 dirigeants d'entreprises ont été interrogés pour cette étude réalisée entre le 30 août et le 14 septembre, et qui démontre que leur impatience croît face au blocage budgétaire à Washington alors que les élections présidentielle et parlementaires du 6 novembre aux Etats-Unis approchent.

vs/pmh/ved/sl/sam