NOUVELLES
25/09/2012 09:53 EDT | Actualisé 25/11/2012 05:12 EST

Syrie: Westerwelle souhaite un "message clair et uni" pendant l'AG de l'ONU

Le ministre allemand des Affaires étrangères Guido Westerwelle a appelé mardi la communauté internationale à adresser "un signal clair et uni" sur la Syrie à l'occasion de l'Assemblée générale de l'ONU qui s'est ouverte mardi à New York.

Il faut un "signal clair et uni" de la communauté internationale pour résoudre la crise en Syrie qui a fait selon une ONG syrienne 29.000 morts en 18 mois, a déclaré M. Westerwelle en marge de l'Assemblée générale, avant de déplorer la "paralysie de la communauté internationale".

Aucune percée n'est vraiment attendue sur le dossier syrien, en raison des positions figées depuis un an et demi au sein du Conseil de sécurité entre les Occidentaux favorables à la chute de Bachar al-Assad et les Russes et Chinois, qui ont opposé leur veto à toute sanction visant le régime de Damas.

Concernant l'Iran, M. Westerwelle a exhorté la communauté internationale à poursuivre la "double stratégie" de dialogue et de sanctions. Mais il a déploré que Téhéran n'ait pas saisi l'occasion des discussions ces derniers mois pour "négocier substantiellement".

Les Occidentaux suspectent l'Iran de vouloir se doter de la bombe nucléaire sous couvert de programme civil, ce que Téhéran nie catégoriquement. "Un Iran nucléaire est inacceptable", a prévenu M. Westerwelle.

La France, le Royaume-Uni et l'Allemagne ont demandé officiellement la semaine dernière de nouvelles sanctions de l'Union européenne contre l'Iran pour son programme nucléaire controversé.

gw-cf/mdm