NOUVELLES
25/09/2012 10:52 EDT | Actualisé 25/11/2012 05:12 EST

Staples accélère la fermeture de 15 magasins aux États-Unis

FRAMINGHAM, États-Unis - L'entreprise américaine Staples a annoncé mardi qu'elle accélère la fermeture de 15 magasins aux États-Unis et qu'elle pourrait en fermer 45 autres en Europe.

Aucun magasin canadien ne serait touché. Staples exploite la bannière «Bureau en gros» au Québec.

Le détaillant de fournitures de bureau a aussi indiqué qu'il investira davantage du côté des ventes en ligne et qu'il rehaussera la gamme de produits offerts à ses clients d'affaire.

Staples a expliqué mardi que ces décisions font partie d'un plan stratégique visant à mieux répondre aux besoins des consommateurs et à stimuler sa croissance.

Staples essaie de s'adapter aux besoins changeants des consommateurs. Le mois dernier, l'entreprise a révélé un recul de ses revenus au deuxième trimestre quand ses ventes d'ordinateurs, de logiciels et de produits de bureau de base ont glissé.

Les ventes d'ordinateurs souffrent de l'introduction, dans plusieurs milieux de travail, des tablettes électroniques et autres appareils mobiles. L'achalandage des magasins Staples demeure décevant et la situation en Europe est particulièrement inquiétante.

La chaîne anticipe que la fermeture de ses magasins aux États-Unis se traduira par une charge de 35 millions $ US au quatrième trimestre. Elle prévoit la fermeture d'une trentaine de magasins américains pendant l'exercice 2012. Staples prédit aussi que 30 autres magasins seront réduits ou déménagés.

La fermeture des magasins européens devrait survenir avant la fin de l'exercice 2012.

L'entreprise de Framingham, au Massachusetts, anticipe des économies annuelles d'environ 250 millions $ US d'ici la fin de 2015.