NOUVELLES
25/09/2012 06:20 EDT | Actualisé 25/11/2012 05:12 EST

Irak: au moins 8 morts dans des attaques contre la police et l'armée

Une série d'attaques visant les forces de sécurité irakiennes a fait au moins huit morts dans les rangs de l'armée et de la police mardi, a-t-on appris auprès de sources sécuritaires et médicales.

A Tarmiya, une ville située à 45 km au nord de Bagdad, les assaillants ont fait exploser deux voitures piégées devant un poste de police et ont attaqué le bâtiment à l'aide de mitraillettes et de lance-roquettes. Un policier est mort et deux autres ont été blessés, selon une source au ministère de l'Intérieur et un médecin.

Plus au nord, dans le village d'al-Moukhissa, des hommes armés ont attaqué une patrouille de police, tuant un agent et en blessant trois autres, selon un officier de police et un médecin de l'hôpital de Baqouba. Et près de Kirkouk, un policier a été abattu alors qu'il se rendait à son travail, selon un officier de police.

Dans le quartier de Zayouna, à l'est de Bagdad, des hommes armés ont pris pour cible un point de contrôle de la police. Deux policiers sont morts et trois autres ont été blessés, selon les mêmes sources.

Une autre attaque, cette fois contre un point de contrôle de l'armée, a tué deux soldats et en a blessé trois autres à al-Amel, un quartier du sud de la capitale irakienne.

Enfin, à Amriya, à l'ouest de la ville, le général Saleh Hassan Feza a été abattu par des inconnus.

Les violences restent très fréquentes en Irak, plongé depuis plusieurs mois dans une grave crise politique doublée de fortes tensions confessionnelles.

Les attaques de mardi portent à 189 le nombre de personnes tuées dans des violences en Irak depuis le début du mois, selon un décompte effectué par l'AFP.

bur-gde/phs