NOUVELLES
25/09/2012 02:34 EDT | Actualisé 24/11/2012 05:12 EST

Assassinat d'un officier des services de renseignements yéménites à Sanaa

Un officier de renseignement yéménite a été assassiné lundi soir dans le quatrième incident de ce genre à Sanaa en cinq semaines, selon un responsable des services de sécurité qui a accusé Al-Qaïda.

Le général Abdallah Al-Achwal, un responsable du service de renseignement, a été abattu par deux hommes armés qui circulaient en moto, alors qu'ils rentrait de son travail.

Atteint d'une balle au ventre, il est décédé à l'hôpital.

Selon le responsable de services de sécurité, "les premières indications montrent qu'Al-Qaïda est impliqué dans l'attentat". Il s'agit du quatrième officier à être assassiné dans la capitale en cinq semaines.

Le 6 septembre, le colonel Yehya Saleh al-Khalidi, chef du bureau du commandant de la base aérienne de Duleimi à Sanaa, avait été assassiné alors qu'il sortait de son domicile pour se rendre à la base aérienne.

Deux jours plus tôt, un officier de la sécurité des douanes, le colonel Yehya al-Mounsif, avait été abattu près de son lieu de travail.

En août, le colonel Yehya Badi, de la sécurité politique, (renseignements), avait été tué par des inconnus qui circulaient sur une motocyclette dans le nord de Sanaa.

Ces assassinats interviennent alors que les autorités sont en lutte contre Al-Qaïda, qui a profité de l'affaiblissement du pouvoir central, à la faveur de l'insurrection populaire contre l'ancien président Ali Abdallah Saleh en 2011, pour renforcer leur emprise, en particulier dans l'est et le sud du pays.

Le gouvernement d'unité nationale au Yémen tente de restructurer les forces armées, qui souffrent toujours des séquelles de leurs divisions entre partisans et adversaires de l'ancien président Ali Abdallah Saleh.

M. Saleh avait été contraint au départ en février sous la pression d'un mouvement de contestation après 32 ans au pouvoir, mais plusieurs de ses partisans sont demeurés influents au sein des forces armées.

jj/at/sw