NOUVELLES
12/09/2012 10:07 EDT | Actualisé 12/11/2012 05:12 EST

Répit dans la grogne sociale en Cisjordanie jusqu'à dimanche (syndicats)

Les syndicats du service public palestinien en Cisjordanie ont annoncé mercredi une pause dans la mobilisation contre la hausse des prix, au lendemain de l'engagement du gouvernement à réduire les prix de l'essence et payer une partie des salaires.

Une grève d'une heure des transports publics a été observée, mais aucun autre débrayage n'est prévu dans ce secteur avant la conclusion d'une concertation avec le gouvernement dimanche, a indiqué à l'AFP le porte-parole du syndicat des transports publics, Ibrahim Awadallah.

"Nous avons décidé de suspendre toutes nos actions de protestation jusqu'à dimanche prochain pour voir le résultat de ce dialogue", a-t-il déclaré.

Le chef du syndicat des fonctionnaires, Bassam Zakarneh, a également affirmé qu'il n'y aurait pas de reprise du mouvement avant dimanche.

Le Premier ministre palestinien Salam Fayyad a annoncé mardi une baisse mesurée du prix de l'essence, qui a bondi en deux mois de six à huit shekels (de 1,18 à 1,57 euros) le litre, et le versement mercredi d'une partie des salaires du mois d'août.

L'Autorité palestinienne est confrontée depuis une semaine à une grogne sociale en Cisjordanie, motivée par la hausse des prix, en particulier de l'essence.

he-sy-sst/agr/feb