Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Dimitri Medvedev demande la libération des Pussy Riot

Feminist punk group Pussy Riot members, from left, Maria Alekhina, Yekaterina Samutsevich, and Nadezhda Tolokonnikova show the court's verdict as they sit in a glass cage at a court room in Moscow, Russia on Friday, Aug 17, 2012. A judge found three members of the provocative punk band Pussy Riot guilty of hooliganism on Friday, in a case that has drawn widespread international condemnation as an emblem of Russia's intolerance of dissent. (AP Photo/Mikhail Metzel)
Feminist punk group Pussy Riot members, from left, Maria Alekhina, Yekaterina Samutsevich, and Nadezhda Tolokonnikova show the court's verdict as they sit in a glass cage at a court room in Moscow, Russia on Friday, Aug 17, 2012. A judge found three members of the provocative punk band Pussy Riot guilty of hooliganism on Friday, in a case that has drawn widespread international condemnation as an emblem of Russia's intolerance of dissent. (AP Photo/Mikhail Metzel)

MOSCOU - Le premier ministre russe Dimitri Medvedev s'est exprimé mercredi en faveur de la libération de trois membres du groupe punk russe Pussy Riot, affirmant que le fait de rester davantage en prison serait «improductif».

Les propos de Dimitri Medvedev pourraient annoncer une libération imminente des membres du groupe, alors que leur appel doit être examiné par la justice le 1er octobre.

Elles ont déjà passé plus de cinq mois en prison, après avoir été condamnés le 17 août à deux ans de camp pénitentiaire pour avoir chanté une «prière» anti-Poutine dans une cathédrale de Moscou.

Le 21 février, cinq membres des Pussy Riot en collants et robe courte, affublées de cagoules de couleurs vives, avaient dansé et chanté dans la cathédrale du Christ Saint-Sauveur à Moscou, criant notamment «Marie mère de Dieu, chasse Poutine!».

Leur procès a provoqué un tollé au niveau international, et de nombreuses célébrités, parmi lesquelles Madonna et Paul McCartney, ont appelé le Kremlin à libérer les trois femmes.

INOLTRE SU HUFFPOST

Le procès des Pussy Riot

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.