NOUVELLES
10/09/2012 02:01 EDT | Actualisé 09/11/2012 05:12 EST

US Open - Finale dames: un Français dans chaque box

Il y avait deux techniciens français dimanche en finale de l'US Open, assis chacun dans un box: Patrick Mouratoglou, qui conseille avec succès Serena Williams depuis trois mois, et Samuel Sumyk, qui entraîne la Bélarusse Victoria Azarenka depuis 2010.

La collaboration entre Williams et le coach français, entamée après sa défaite surprise au 1er tour de Roland-Garros, est fructueuse: en trois tournois (Wimbledon, JO, US Open), le duo n'a pas encore souffert la défaite.

"Cela a été un été complètement incroyable, a déclaré Mouratoglou, 42 ans, qui dirige une Académie de tennis dans les Yvelines. Je la savais capable de faire ce qu'elle a fait, mais ça n'en reste pas moins vraiment exceptionnel."

"Après tout ce qu'elle vécu cet été, je savais à quel point Serena était fatiguée. Alors forcément, avec l'émotion de la finale, à un moment donné, elle était au bout du rouleau. Si elle n'avait pas baissé les bras au deuxième, on était parti sur un résultat comme d'habitude" (victoire en deux sets).

Sumyk, qui a accompagné Azarenka vers son premier titre en Grand Chelem en janvier à l'Open d'Australie, a mis la colossale faillite de la jeune Bélarusse au moment de servir pour le match sur un trop plein d'émotions, "dans le bon sens du terme", plutôt que sur de la nervosité.

"C'est peut être un peu ça qu'il faut apprendre à canaliser", a-t-il dit.

"Je suis très fier de Victoria. Moi qui suis assez critique en général, je n'ai aucune raison d'être dur, a ajouté le Breton. Je suis persuadé qu'un tournoi comme ça va la rendre encore meilleure. Elle est en train de montrer qu'elle peut être très forte."

str-bpe/sk