NOUVELLES
10/09/2012 09:18 EDT | Actualisé 10/11/2012 05:12 EST

Somalie: plus de 20 ans de guerre civile

Dates-clés de la Somalie en proie à une guerre civile depuis la chute du régime de Mohamed Siad Barre en 1991.

- 1991: Chute du régime de Mohamed Siad Barre, au pouvoir depuis 1969. Les rebelles de Mohamed Farah Aïdid s'emparent d'une partie de Mogadiscio. Guerre civile dans la capitale entre partisans des chefs de guerre.

- 1992-1995: La communauté internationale intervient à plusieurs reprises pour venir en aide aux populations victimes de la famine et tenter de rétablir la paix. Après un échec politique et militaire, l'ONU met fin à sa mission.

- 2000: Un gouvernement national de transition (GNT) et un Parlement de transition sont mis en place à l'occasion de pourparlers organisés à Djibouti. La plupart des seigneurs de guerre somaliens le boycottent.

- 2002: Après les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis, Washington, qui craint que la Somalie ne devienne un sanctuaire de membres d'Al-Qaïda, décroche un accord pour baser des forces à Djibouti, frontalier de la Somalie.

- 2005: Un gouvernement fédéral de transition (TFG), formé l'année précédente après des pourparlers cette fois au Kenya, s'installe en Somalie. Il ne peut pas s'installer dans l'immédiat à Mogadiscio, alors contrôlée par des seigneurs de guerre et des combattants islamistes. Il choisit en remplacement Baïdoa.

- fin 2006: L'armée éthiopienne envahit la Somalie et renverse le régime des Tribunaux islamiques qui contrôle une bonne partie du Sud. Les forces éthiopiennes chassent les forces des Tribunaux islamiques de Mogadiscio, sans parvenir à pacifier les régions du Sud.

- 2007: Une force africaine (Amisom) est déployée à Mogadiscio.

- 2009: Retrait des troupes éthiopiennes en janvier. Les insurgés islamistes radicaux shebab prennent Baïdoa, siège du Parlement. Sharif Cheikh Ahmed, ancien chef des Tribunaux islamiques, réputé modéré et désormais soutenu par la communauté internationale, devient chef de l'Etat.

- 2010: Les shebab proclament leur allégeance à Al-Qaïda, à laquelle ils seront officiellement intégrés en 2012. Ils revendiquent un double attentat à Kampala (76 morts), en représailles à la participation de l'Ouganda à l'Amisom.

- août 2011: Les shebab se retirent de Mogadiscio après une offensive de l'Amisom et des forces du TFG.

- octobre: Au moins 82 morts dans un attentat suicide des shebab à Mogadiscio. Début d'une offensive de l'armée kényane dans le Sud somalien contre les shebab, suivie d'une intervention de troupes éthiopiennes. Le Kenya intègre plus tard l'Amisom.

- février 2012: Les forces gouvernementales et éthiopiennes s'emparent de Baïdoa, devenu l'un des bastions shebab dans le Sud somalien. Les insurgés subissent plusieurs revers mais contrôlent encore une grande partie du centre et du Sud somalien.

- 1er août: Adoption d'une nouvelle Constitution provisoire par une Assemblée constituante.

- 20 août: Séance inaugurale du nouveau Parlement à Mogadiscio: 211 députés, sur les 275 que comptera à terme la nouvelle Chambre, sont investis sur l'aéroport ultra-sécurisé de Mogadiscio. Le 28, le Parlement élit son nouveau président, Mohamed Osman Jawari.

- 10 septembre: les députés élisent le nouveau président de la Somalie.

bc/acm/aud/de