NOUVELLES
09/09/2012 11:37 EDT | Actualisé 09/11/2012 05:12 EST

Allégations de fraude à l'organisme Resto Plateau

L'ex-directrice générale de l'organisme Resto Plateau, dont l'objectif est de servir des repas à 3 $ aux démunis et de former des chômeurs désireux de retourner sur le marché du travail, est soupçonnée d'avoir détourné près de 120 000 $ à des fins personnelles.

Les allégations sont si sérieuses que le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a ouvert une enquête.

« Vers le 5 mars, des employés ont porté à l'attention de la présidente et du trésorier qu'il y avait des transactions financières douteuses. Dès le lendemain, j'ai rencontré la direction pour la suspendre sans solde et récupérer ses clés », a déclaré le président du conseil d'administration du Resto Plateau, Pierre Pineau.

La directrice générale a été congédiée deux semaines plus tard. Ces allégations de fraude placent toutefois l'organisme montréalais dans l'embarras, puisque les deux tiers des opérations de Resto Plateau sont financés grâce à des subventions publiques.

« On a fait une enquête interne. Les policiers nous ont félicités et nous ont recommandé de déposer le dossier le plus complet. On a ensuite avisé nos bailleurs de fonds principaux qui sont Emploi-Québec, Centraide et l'Agence de la santé et des services sociaux », a expliqué Pierre Pineau, disant avoir pris les bonnes décisions.

Le dossier a provoqué de vives tensions chez les administrateurs. Trois d'entre eux ont été remerciés. Selon Marc-André Ball, l'une des trois personnes congédiées, il existe de nombreuses lacunes dans la protection de l'argent de l'organisme.

« Il y a eu un vol, il y a de 12 à 24 mois, dans le coffre-fort de l'organisme. Et au moment du vol, la combinaison n'avait jamais été changée depuis 10 ans », a-t-il affirmé.

Le conseil d'administration du Resto Plateau assure quant à lui avoir agi avec diligence. « On a fait tout ce qu'on pouvait comme administrateur. On a ramassé des preuves et on a remis ça aux policiers. C'est à la police à faire son travail », a estimé Pierre Pineau.

D'ici la fin de l'enquête policière, les responsables du Resto Plateau assurent que l'organisme communautaire restera ouvert.