NOUVELLES
08/09/2012 03:46 EDT | Actualisé 07/11/2012 05:12 EST

Séismes dans le sud-ouest de la Chine: 80 morts

PÉKIN, Chine - Les séismes qui ont frappé vendredi les provinces du Yunnan et de Guizhou, dans une région montagneuse du sud-ouest de la Chine, ont fait 80 morts, 821 blessés et des dizaines de milliers de sans-abri, selon un nouveau bilan officiel samedi.

La première secousse tellurique d'une magnitude de 5,7 sur l'échelle de Richter s'est produite à 11h19 locales, suivie d'une autre à 12h16 de magnitude 5,6, puis par des dizaines de répliques. Bien que d'intensité relativement modérée, les séismes initiaux ont eu lieu à faible profondeur, environ dix kilomètres, amplifiant leurs effets.

Des blocs de roches se sont effondrés sur les habitations et de nombreuses routes, qui ont été obstruées. "Les sauveteurs ont dû escalader des massifs pour atteindre les villages" du secteur le plus touché de Yiliang, a déclaré un responsable municipal cité par l'agence Chine Nouvelle.

D'après le département des affaires civiles du Yunnan, les séismes ont détruit 6650 habitations et en ont détruit 430 000 autres, tandis que plus de 200 000 habitants ont été évacués et 100 000 autres doivent être relogés. Selon l'agence officielle Chine Nouvelle, des pluies étaient attendues au cours des prochains jours, avec des risques de nouveaux glissements de terrain.

Quelque 3000 policiers et militaires participaient samedi aux opérations de secours. "Il y a encore des glissements de terrain le long de la route, et de nombreuses sections sont bloquées. Nous devons marcher jusqu'aux localités touchées", a déclaré un des membres de l'équipe médicale de la police du Yunnan, Wang Xingping.

Le Premier ministre Wen Jiabao s'est rendu samedi dans la région, se déplaçant au chevet de victimes hospitalisées, selon la télévision nationale CCTV.

D'après des responsables locaux cités par Chine Nouvelle, le bilan de 80 morts pourrait encore s'alourdir en raison des difficultés d'accès et de communication. Certains ont mis en cause la mauvaise qualité de construction des habitations et édifices, dans une région pourtant propice aux séismes.