NOUVELLES
08/09/2012 03:33 EDT | Actualisé 07/11/2012 05:12 EST

Les principaux candidats à l'élection présidentielle somalienne

Le Parlement somalien s'apprête à élire lundi le nouveau président du pays, ravagé depuis 1991 par la guerre civile et privé depuis de réel gouvernement central.

Voici les principaux prétendants, parmi les 25 candidats déclarés qui ont dû débourser chacun 10.000 dollars pour s'aligner:

- SHARIF CHEIKH AHMED: président sortant, élu par le Parlement de transition en 2009 après avoir rallié les institutions de transition qu'il combattait auparavant à la tête d'une rébellion islamiste. Cet ancien professeur de géographie est l'un des favoris du scrutin, malgré les accusations - qu'il dément - de corruption généralisée au sein de son administration. Originaire de la ville de Jowhar, à une centaine de kilomètres de Mogadiscio, il appartient à la branche Abgaal du puissant clan des Hawiye, influent dans la capitale et dans le centre du pays.

- ABDIWELI MOHAMED ALI: Premier ministre du gouvernement sortant, cet économiste formé aux Etats-Unis est originaire de la région auto-proclamée autonome du Puntland, dans le nord-est de la Somalie. Membre du sous-clan Majertin de l'important clan des Darod, il fait figure d'adversaire sérieux du chef de l'Etat sortant.

- ABDULLAHI MOHAMED FARMAJO: Ex-Premier ministre du président Sharif entre fin 2010 et mi-2011, il est originaire de la région de Gedo, dans le sud du pays, et issu du sous-clan Marehan des Darod. Diplômé d'histoire aux Etats-Unis, il est réputé populaire dans les rues de Mogadiscio, mais ne fait pas pour autant partie des favoris.

- ABDULLAHI AHMED ADDOW: Ex-ministre des Finances et ancien ambassadeur aux Etats-Unis de l'autocrate Siad Barre, renversé en 1991, Addow est originaire du sud de la Somalie et issu du sous-clan Habar Gedir, des Hawiye.

- ABDIRAHMAN MOALIM ABDULLAHI BADIYOW: Ancien colonel de l'armée somalienne du temps de Siad Barre, qu'il quitta avant que ce dernier ne soit renversé en 1991, il est un des hauts responsables du parti Al-Islah, sorte d'équivalent des Frères musulmans en Somalie.

- ABDIWELI ELMI OMAR GONJEH: Ancien vice-Premier ministre et ministre des Transports du Gouvernement fédéral de transition, dont il assura brièvement la tête par intérim, il est issu du sous-clan Majertin des Darod.

- AHMED ISMAIL SAMATAR: Universitaire spécialisé en politique et économie internationales, il est l'auteur de nombreux ouvrages sur la Somalie. Professeur d'université dans l'Etat américain du Minnesota, il a pris un congé pour pouvoir participer à la présidentielle somalienne.

- YUSUF GARAD: journaliste réputé, il a travaillé pour Radio Mogadiscio avant de devenir le chef du service somali de la BBC, dont il a démissionné afin de prendre part au scrutin présidentiel. Il a étudié à Mogadiscio, puis en Italie, en France et enfin aux Etats-Unis.

nur-pjm/ayv/aud/de