NOUVELLES
08/09/2012 12:16 EDT | Actualisé 08/11/2012 05:12 EST

Des otages français au Sahel demandent à François Hollande d'intervenir

NOUAKCHOTT, Mauritanie - Quatre otages français détenus par Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) depuis septembre 2010 au Sahel demandent avec insistance l'intervention du président François Hollande en vue de négocier leur libération, selon une vidéo diffusée samedi par le site d'information mauritanien privé SAHARAMEDIAS.

A Paris, le ministère des Affaires étrangères, qui dit vérifier l'authenticité de ce document, souligne que le gouvernement français "demeure pleinement mobilisé pour obtenir la libération de nos ressortissants, dans le respect du principe de discrétion qui doit caractériser nos efforts dans ce type de situation".

Selon le site mauritanien, cette vidéo de sept minutes a été tournée dans le nord du Mali le 29 août dernier et transmise ce samedi au site. Ces otages, des employés d'Areva, avaient été enlevés le 15 septembre 2010 sur le site d'extraction d'uranium d'Arlit (Niger).

L'un d'eux, Daniel Larribe, dit dans cette vidéo être bien portant et "en bonne santé", regrettant de n'avoir pu célébrer en famille le 94e anniversaire de son grand-père et son 40e anniversaire de mariage. Enlevée avec son mari, Françoise Larribe avait été relâchée avec deux autres otages en février 2011.

"Deux années, c'est quelque chose de très difficile sur le moral et la santé. Faites quelque chose pour nous libérer", lance pour sa part Pierre Legrand. Les deux autres Français sont Thierry Dol et Marc Furrer.