NOUVELLES
07/09/2012 05:17 EDT | Actualisé 07/11/2012 05:12 EST

Northern Gateway: Ottawa veut assurer la sécurité avant d'accepter le projet

VANCOUVER - Le ministre fédéral des Ressources naturelles a assuré vendredi qu'aucun projet d'oléoduc ne serait accepté avant qu'il ne soit jugé sécuritaire pour les citoyens et pour l'environnement.

Joe Oliver a indiqué que son gouvernement croit qu'il est possible d'assurer un transport sécuritaire du pétrole de l'Alberta vers la Colombie-Britannique même si ses adversaires sont contre le projet Northern Gateway.

Le ministre croit qu'il est en mesure de préserver l'environnement tout en générant la croissance économique qui représente, selon lui, des milliards de dollars et des centaines d'emplois.

Une commission d'enquête conjointe menée par l'Office national de l'énergie (ONE) et de l'Agence canadienne d'évaluation environnementale tient présentement des audiences à Edmonton par rapport au controversé projet Northern Gateway de la compagnie Enbridge.

M. Oliver a déclaré que même s'il était rare que l'ONE rejette des projets, ce dernier peut imposer des conditions sur un tel projet et qu'Ottawa était prêt à se plier à toutes les exigences.

Enbridge (TSX:ENB) a proposé un projet estimé à six milliards $ qui permettrait d'envoyer le pétrole canadien en Asie par des pétroliers.

Cela permettrait d'augmenter le produit intérieur brut (PIB) et les revenus d'impôts provinciaux, mais la première ministre de la Colombie-Britannique, Christy Clark, a indiqué que certaines conditions devraient être respectées pour que sa province ne prenne pas tous les risques en échange de maigres revenus.